RDC : 34 morts dont 16 enfants dans un accident de la route

0 153

Trente-quatre personnes dont 16 enfants sont mortes lundi dans l’accident d’un camion de marchandises, qui transportait aussi des passagers, sur une route d’une région enclavée du sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales.

Le camion, chargé d’un mini-bus, de marchandises et de 93 passagers, n’est pas parvenu à monter une côte et s’est renversé, a expliqué à l’AFP Célestine Lundanda Panga, administrateur du territoire de Lubudi dans la province du Lualaba, interrogée au téléphone depuis Lubumbashi, dans la province voisine du Haut-Katanga.

“Trente-trois personnes sont mortes sur place, nous les avons enterrées hier (mardi) dans une fosse commune, car leurs corps étaient déjà en décomposition” en raison de la chaleur, a-t-elle déclaré. “Une femme d’une trentaine d’années, morte mardi à l’hôpital des suites de ses blessures, sera enterrée aujourd’hui (mercredi)”, a ajouté Mme Lundanda.

Le bilan total est donc de “34 morts, dont 9 hommes, 9 femmes et 16 mineurs – 10 filles et 6 garçons”, a détaillé Mme Lundanda, indiquant que 37 autres personnes avaient été blessées.

Vingt-deux passagers sont sortis indemnes de l’accident, de même que le chauffeur qui, selon Mme Lundanda, était ivre. “Il avait des bouteilles d’alcool à forte dose dans sa cabine. J’ai ordonné son arrestation”, a-t-elle ajouté, attribuant l’accident à “l’ivresse au volant” et au mauvais état de la route.

L’accident a eu lieu “à la tombée de la nuit, vers 18h30, le chauffeur roulait vite”, a témoigné par téléphone un blessé, Kabena Mwambuyu, hospitalisé à Lubudi.

“J’ai entendu seulement boum-boum (…), le camion s’est renversé, moi et mon fils de 4 ans étions au-dessus, assis sur les marchandises, nous avons été projetés avec d’autres voyageurs. Mon enfant a une fracture au bras droit et moi j’ai trop mal à la hanche, j’ai vu beaucoup de morts et blessés”, a expliqué ce commerçant.

Le véhicule était parti de Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï-oriental (centre), et se dirigeait vers Kolwezi, chef-lieu du Lualaba.

Selon Déodat Kapenda, ministre provincial du Lualaba, le gouvernement a pris en charge les blessés. Il a par ailleurs promis de “prendre des mesures sévères à l’endroit des conducteurs de camion et de train qui sont à la base des accidents mortels à répétition dans (la) province”.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.