Le tribunal interdit à Obi, de LP et ses partisans d’organiser un rassemblement au péage de Lekki

0 192

Le tribunal de grande instance siégeant à Lagos a interdit au Parti travailliste et à ses partisans de converger vers le péage de Lekki lors de son rassemblement #Obidatti23 Forward Ever.

Le tribunal, qui a rendu son jugement mercredi, a décidé que le rassemblement pouvait avoir lieu le 1er octobre, mais que le péage de Lekki était interdit.

Le tribunal a également ordonné à l’inspecteur général de la police, Usman Baba, et au commissaire de police de l’État de Lagos, Abiodun Alabi, de veiller au respect du verdict.

Le juge Daniel Osiagor a rendu cette décision à la suite d’une requête en injonction déposée par 10 plaignants, qui demandent à la cour, entre autres, d’empêcher le LP, son candidat présidentiel Peter Obi, son colistier Datti Baba-Ahmed, un certain Julius Abure et leurs fidèles d’organiser le rassemblement.

La justice a également décidé que les partisans d’Obi ne pouvaient pas s’arrêter au péage de Lekki, mais qu’ils pouvaient passer par le site pour accéder au pont Falomo et à d’autres sites.

Une objection préliminaire déposée par les défendeurs, visant à empêcher la cour d’entendre la requête au motif qu’elle n’était pas compétente, n’a cependant pas pu être accueillie car toutes les parties au procès n’avaient pas été signifiées.

Le tribunal a ajourné l’audience du procès de fond au 4 novembre 2022.

Dans ce procès, les 10 plaignants sont Adedotun Ajulo, Salamatu Suleiman Lewi, Hakeem Ijaduola, Ogunbona Akinpelu, Owolabi K. Oluwara et Owolabi K. K. K., qui ont été condamnés à des peines de prison, Owolabi K. Oluwasegun, avocat, Mogbojuri Kayode, avocat, Wuyep Mantim Nadom, avocat, Dimimu Mabel, avocat, Kolawole Salami, avocat, et M. Wale Abe Lawrence.

Les 1er à 10ème défendeurs sont Obi, LP, Baba-Ahmed, Abure, l’Inspecteur général de la police (IGP), le Commissaire de police (Commandement de l’Etat de Lagos), le Directeur général (Département des services de l’Etat), Lekki Concession Company (LCC) Limited, le Procureur général de l’Etat de Lagos et le Gouverneur de l’Etat de Lagos.

Dans le procès de fond, les plaignants affirment notamment que la répétition ou la célébration de la “tristement célèbre” manifestation EndSARS de 2020 sous le couvert politique de “#Obidatti23 Forward Ever Rally” provoquera une rupture de la paix et entraînera un syndrome de stress post-traumatique pour eux et le public.

Leave A Reply

Your email address will not be published.