Appel à un système efficace de transport au Nigéria

Détails avec Ene Audu, Abuja

0 125

Le Congrès de la jeunesse nigériane (CNJ) et ses parties prenantes ont appelé à la mise en place d’un système de transport plus sûr qui sera dépourvu d’accidents et d’insécurité dans le pays.

Cet appel a été lancé lors d’un sommet national d’une journée sur les transports, l’environnement et la sécurité publique, organisé par le Congrès nigérian de la jeunesse (NYC) sur le thème : “Endémies du transport urbain : Une polémique de l’ingénierie sociale pour la maintenance, la sûreté et la sécurité au Nigeria”, tenu à Abuja, la capitale du pays.

Le ministre nigérian de l’Intérieur, Rauf Aregbesola, a souligné que le gouvernement travaillait sans relâche pour relever les défis sécuritaires auxquels le pays est actuellement confronté.

Le ministre a noté qu’aucun pays au monde ne peut avoir un développement et une croissance significatifs s’il n’y a pas de paix, donc aussi de sécurité, et le secteur des transports ne fait pas exception.

Il a promis qu’il n’y aurait pas de répétition de l’attaque du train Kaduna-Abuja dans le pays.

Ses mots : “Vous avez pu constater qu’il existe une synergie entre les agences paramilitaires et militaires au Nigeria. Vous savez, ils s’attaquent à l’insécurité à laquelle le pays est actuellement confronté. Nous prenons le combat à bras le corps et je suis sûr, d’après les nouvelles, de ce que l’armée et les agences paramilitaires impliquées dans ce combat font aux terroristes et aux bandits.

“Nous nous intéressons à la sécurité dans le domaine des transports. L’un des principaux moyens de transport entre Abuja et Kaduna a été attaqué et le gouvernement du pays et le ministre de l’Intérieur ont déclaré que cela ne se reproduirait plus jamais. Toutes les agences de sécurité se réunissent pour s’assurer que nous endiguons la vague d’insécurité au Nigeria.

Dans son discours, l’ambassadeur Thabang Malope, responsable politique consulaire de la Haute Commission sud-africaine au Nigeria, a précisé que le secteur des transports, s’il est correctement organisé, fournira des emplois à la jeunesse africaine.

Dans son intervention, le président dudit congrès, Blessing Akinlosotu, a affirmé que le séminaire avait pour but d’examiner les différents défis auxquels sont confrontés les systèmes de transport, d’environnement et de sécurité publique, afin de proposer des solutions locales viables pour ces secteurs dans le pays.

“Nous défendons avec passion l’idée que toutes les parties prenantes, y compris le gouvernement, les organismes internationaux, les institutions privées et les praticiens au Nigeria, doivent s’efforcer de se réunir et de travailler en harmonie pour la sécurité des citoyens du Nigeria”.

Il a donc exhorté toutes les agences gouvernementales concernées au Nigeria et au-delà à être proactives dans le développement du système de transport, à résoudre les défis environnementaux et à assurer la sécurité des vies et des biens.

S’exprimant également lors de l’événement, le secrétaire général du CNJ, Dr Raymond Edoh a félicité l’administration dirigée par le président Mohammadu Buhari pour son énorme succès dans le secteur des transports, en particulier dans le domaine ferroviaire, mais a déploré que de nombreuses personnes ne puissent en profiter en raison de l’insécurité.

Edoh pense aussi que le transport et la mobilité humaine sont des aspects fondamentaux de la société moderne.

“Des systèmes de transport efficaces et sains qui prennent en compte le bien-être des populations représetent l’objectif souhaité et nécessaire pour tout citoyen d’une nation.

“Il est nécessaire pour la sécurité des vies, de l’environnement et de l’économie d’améliorer les activités de transport et d’explorer d’autres modèles de transport que le gouvernement n’a pas, afin de réduire la surcharge du transport routier qui a conduit à de nombreuses pertes de vies “, a-t-il martelé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.