Nigéria: vers l’investissement dans le secteur humanitaire

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 226

Le président Muhammadu Buhari a lancé un appel à une plus grande participation du secteur privé dans le secteur humanitaire au Nigeria.

Ceci dans le contexte des défis persistants posés par la pandémie de Covid-19, les événements climatiques catastrophiques et les conflits.

Le président a lancé cet appel lors d’un événement parallèle à la 77e Assemblée générale des Nations unies, organisé par le ministère fédéral des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social, intitulé “Renforcer la résilience et soutenir le développement : Une approche humanitaire, de développement et de paix pour ne laisser personne de côté.”.

Il a souligné la nécessité d’une collaboration efficace entre les parties prenantes impliquées dans l’action humanitaire et l’atténuation des catastrophes dans le pays.

Le Président Buhari a exhorté les partenaires de développement bilatéraux et multilatéraux à continuer à fournir un soutien technique aux politiques et programmes bien planifiés dans le secteur.

Intervention stratégique
Décrivant la création du ministère de l’Humanitaire en août 2019 comme étant une intervention stratégique, le président Buhari a noté qu’elle soulignait l’engagement du Nigéria à renforcer constamment la résilience et à soutenir le développement par une meilleure coordination et une synergie entre les acteurs humanitaires et de développement internationaux, régionaux et nationaux, les partenaires et les gouvernements.

Il a évoqué à la réunion qu’au cours des 37 mois d’activité du ministère, celui-ci a travaillé avec les gouvernements nationaux, les ministères, les départements et les agences, le secteur privé organisé, les Nations unies, les organisations non gouvernementales locales et internationales et les acteurs de la sécurité pour élargir le dialogue, renforcer les capacités existantes et consolider les stratégies d’adaptation.

“Le gouvernement nigérian, par l’intermédiaire du ministère fédéral des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social, de ses agences et de ses programmes, a élaboré des politiques, des cadres, des programmes et des plans qui constituent la base nécessaire pour renforcer la résilience.

“Parmi ceux-ci, citons la coopération en matière de sécurité civile dans l’action humanitaire, qui a créé le Comité national de coordination humanitaire, le développement du cadre de coordination LIFE et le groupe de travail technique du Comité national humanitaire.

“D’autres politiques, cadres, programmes et plans qui soutiennent l’agenda 2030 et le renforcement de la résilience de nos citoyens sont la politique nationale relative aux personnes déplacées à l’intérieur du pays, le plan national révisé de gestion des urgences, le plan national d’urgence en cas d’inondation et de réponse, la politique nationale de vieillissement des personnes âgées, le plan de réduction de la pauvreté et la politique nationale révisée en matière de handicap, tous visant à soutenir la stratégie de notre administration pour sortir 100 millions de Nigérians de la pauvreté en 10 ans”, a-t-il expliqué.

Investissement social
Le président a fait remarquer que le ministère a également mené les efforts de l’administration pour lutter contre la pauvreté et assurer l’inclusion sociale par le biais des programmes d’investissement social, à savoir le programme d’alimentation scolaire à domicile, le programme de transfert conditionnel d’argent, le programme N-Power et le programme Government Enterprise and Empowerment.

Le dirigeant nigérian a fait valoir que son pays a également mis en avant l’inclusion des personnes handicapées et des personnes âgées dans l’espace de protection sociale par la création d’agences qui mettent l’accent sur ces populations dans le pays.

Le Président a donc exhorté les participants à analyser les expériences partagées au fil des ans et à concevoir des solutions de transformation pour l’avenir.

Dans son discours de bienvenue, l’honorable ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social, Sadiya Umar Farouq, a remercié le Président Buhari pour son soutien depuis la création du ministère en 2019.

Des messages de bonne volonté ont été délivrés par le professeur Babagana Zulum au nom du Forum des gouverneurs du Nigéria, Amina J Mohammed, secrétaire générale adjointe des Nations unies ainsi que des partenaires de développement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.