Les aviculteurs du Sud-est du Nigéria félicités par la PAN

Propos recueillis par Chinwe Onuigbo, Awka

0 382

L’association de la volaille du Nigeria, PAN, a félicité les aviculteurs du Sud-est pour leur contribution à la croissance de l’association au niveau national.

Le président national des aviculteurs, Ezekiel Ibrahim, a fait cet éloge lors de l’édition 2022 Sommet et exposition de la volaille du Sud-est à Enugu.

Ibrahim, représenté par le vice-président national du Sud-est, Innocent Ahanene, a noté que les entreprises agroalimentaires, les industries avicoles et les entreprises connexes au Nigeria ne peuvent pas prospérer sans le patronage du Sud-est.

Il a déclaré que PAN a continué à connaître une croissance considérable depuis sa création en 1962, laissant entendre que le sommet permettra aux participants d’apprendre les méthodes modernes de gestion des affaires avicoles.

Une chaîne de valeur solide

Le président de l’organisation locale, Izuolisa Onu, dans son discours de bienvenue, a laissé entendre que l’industrie de la volaille, au fil des ans, est devenue une forte chaîne de valeur dans l’écosystème agricole du Nigeria.

Tout en soulignant que l’industrie de l’état d’Enugu est considérée comme la quatrième plus importante du pays, le président de l’organisation locale, LOC, a maintenu que la contribution de l’industrie au produit intérieur brut de la nation est substantielle.

M. Onu, qui est également le président de la PAN d’Enugu, a souligné que l’association réglemente les activités de ses membres, afin de garantir que les produits de volaille sur le marché sont sûrs pour la consommation humaine.

En déclarant l’ouverture du sommet, le commissaire à l’agriculture de l’État, Matthew Idu, a révélé que la volaille est l’une des chaînes de valeur agricole bénéficiant de l’intervention du gouvernement de l’État.

Idu a évoqué qu’il n’était pas surpris que la volaille se taille la part du lion dans le projet APPEALS (Agro-Processing, Productivity Enhancement and Livelihood Improvement Support).

Le commissaire, tout en encourageant d’autres personnes à se lancer dans l’aviculture, leur a demandé d’apprendre de ceux qui sont déjà dans le secteur, notamment en ce qui concerne les choses à faire et à ne pas faire dans ce domaine.

Le sommet, auquel ont participé les principales parties prenantes du secteur, a également donné lieu à des débats d’experts.

Leave A Reply

Your email address will not be published.