La mobilisation des réservistes russes, un aveu “d’échec” pour les Occidentaux

0 162

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé avoir signé un décret de mobilisation militaire partielle pour remplir les objectifs de son “opération militaire spéciale” en Ukraine, dont il a assuré que les objectifs n’avaient pas changé. Une mesure que les Occidentaux considèrent comme un “signe de faiblesse de l’échec russe”

Lors d’une allocution télévisée enregistrée, le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, mercredi, une “mobilisation partielle” des Russes en âge de combattre, ouvrant la voie à une escalade majeure dans le conflit en Ukraine.

  • Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a précisé que les 300 000 réservistes concernés par l’ordre de mobilisation représentent à peine “1,1 % des ressources mobilisables”.
  • Moscou se dit prêt à utiliser tous les moyens de défense pour se protéger. Vladimir Poutine a même laissé entendre qu’il était prêt à user de l’arme nucléaire pour défendre la Russie face à l’Occident, qu’il accuse d’être déterminé à détruire le pays.
  • L’Ukraine a accusé la Russie d’avoir à nouveau bombardé la centrale nucléaire de Zaporijjia.
  • Washington a fustigé les “simulacres” de référendums d’annexion à la Russie organisés dans quatre régions ukrainiennes d’ici la fin de la semaine.

 

Avec AFP/ France 24

Leave A Reply

Your email address will not be published.