90 000 cartes d’électeurs non collectés dans l’État de Cross River selon la CENI

Narration de Eme Offiong, Calabar

0 146

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déclaré que plus de 90 000 cartes d’électeurs permanents (PVC) doivent encore être collectées dans les dix-huit zones de gouvernement local de l’État de Cross River, dans le Sud-sud du Nigeria.

Le commissaire électoral résident (CER) de Cross River, Dr. Johnson Alalibo, a donné cette indication lors d’une visite de courtoisie au gouverneur, le professeur Ben Ayade, à Calabar, la capitale de l’État.

Dr. Alalibo, qui a remercié le gouverneur pour sa réception, a décrié la lenteur de la population pour la collecte des PVC, notant que “depuis que le récent exercice d’inscription des électeurs a commencé, nous avons exhorté le public, en particulier ceux qui se sont inscrits, à venir chercher leurs PVC. Nous avons plus de 90 000 cartes non collectées dans l’État de Cross River.

“Ces chiffres ne concernent pas uniquement Calabar, mais les 18 zones de gouvernement local de l’État. Nos bureaux de gouvernement local sont ouverts tous les jours pour distribuer ces PVC aux gens et très bientôt, nous recevrons un autre lot, que nous appelons les gens à venir récupérer”, a-t-il lancé.

Paix et sécurité
Le commissaire électoral résident a également insisté sur la nécessité de renforcer la sécurité et la paix dans l’État avant les élections générales de 2023 afin de permettre à la commission de mener un exercice libre, équitable, crédible et transparent.

“Il n’y a aucune chance que nous puissions organiser une élection libre et équitable sans sécurité. Nous vous demandons d’user de vos bons offices pour faire en sorte que la paix règne dans l’État. La paix dans le sens où les habitants peuvent se déplacer librement pour voter pour les candidats de leur choix et où nous, à l’arrière de la CENI, pouvons faire notre travail sans intimidation”, a plaidé M. Alalibo.

Il a également révélé que l’État de Cross River compte désormais 3 281 bureaux de vote, contre 2 283 auparavant, dans le cadre des efforts déployés par la commission pour faciliter l’accès des électeurs aux bureaux de vote les jours d’élection.

Des élections crédibles
En réponse, le gouverneur, le professeur Ben Ayade, a assuré la CENI d’une atmosphère paisible et sécurisée dans l’État avant, pendant et après les élections de 2023.

Le gouverneur Ayade, qui a souhaité la bienvenue à la nouvelle CER au nom du peuple de Cross River, a également demandé à la commission de mener des élections libres, équitables et crédibles.

D’après Ayade: “Je m’engage à ce que nous vous garantissions des élections libres et sûres. Nous demandons également à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’honorer sa promesse afin que nous puissions avoir des élections libres, équitables, crédibles, fiables et sûres.

“Le gouvernement ne va en aucun cas influencer votre processus, mais nous voulons dire que nous sommes disponibles et prêts à vous soutenir à chaque fois que la CENI aura besoin de nos services”, a-t-il souligné.

Le gouverneur Ayade a félicité le président de la commission, le professeur Mahmood Yakubu, pour avoir conduit les récentes élections à travers le pays dans la transparence, l’équité et la crédibilité, avec l’acceptation et l’admiration des partis au pouvoir et de l’opposition.

Le gouverneur a enfin déduit : “Jamais auparavant nous n’avons eu un président de la CENI qui a bénéficié de la confiance mutuelle du parti au pouvoir et des partis d’opposition. Il s’agit d’un président qui a mené ses élections et dont les résultats ont été rendus sur la base de ce qui se passe sur le terrain.

“Il n’est soumis à aucune incitation. Il est soumis au Dieu qu’il sert et je veux dire que son nom entrera dans l’histoire comme l’un des meilleurs présidents de la CENI que nous ayons jamais eu”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.