La Commission prolonge la date limite de demande de licence des opérateurs de réseau mobile virtuel

Propos recueillis par Na'ankwat Dariem, Abuja

0 117

La Commission des communications du Nigéria (NCC) a approuvé et prolongé la date limite pour la demande de licence d’opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) au Nigéria.

Le régulateur nigérian des télécommunications a expliqué que la prolongation a été approuvée à la suite de plusieurs demandes de MVNO et d’opérateurs de réseaux mobiles (MNO) potentiels, en raison de l’ampleur des exigences pour l’octroi de cette licence, qui est la première de sa nature dans l’industrie, et pour que les opérateurs de réseaux mobiles hôtes soient au courant.

En tant que tel, la direction de la Commission a examiné les demandes et a approuvé l’extension de la date limite de soumission des candidats au 11 octobre 2022.

Dans sa volonté de créer un environnement favorable, la NCC a déclaré que l’octroi de licences MVNO contribuerait à créer des emplois et à combler le fossé entre les personnes non desservies et les personnes mal desservies dans la société.

La commission a noté que cela favoriserait la concurrence et offrirait des choix aux consommateurs de télécommunications.

Les opérateurs de réseaux virtuels mobiles concluent un “accord de gros” ou un “accord de partage des revenus” avec la société de télécommunications par le biais de négociations et fournissent leurs services après avoir acheté des ressources en gros à la société de télécommunications.

La différence essentielle entre un MVNO et un MNO est que le premier n’est pas propriétaire des éléments du spectre, quel que soit son modèle opérationnel.

Au Nigéria, la licence MVNO est une classification à cinq niveaux qui comporte des services distincts à offrir par les acteurs dans les différents niveaux énumérés ci-dessous :

Le niveau 1 est un opérateur virtuel

Le niveau 2 est un opérateur d’installations simples

Le niveau 3 est un opérateur d’installations de base

Niveau 4 : agrégateur/ facilitateur virtuel

Le niveau 5 est l’opérateur virtuel unifié.

En outre, la NCC a noté que les nouveaux venus des niveaux 1 à 4 sont censés payer 5 % des frais de licence en tant que frais administratifs non remboursables, tandis que les nouveaux venus du niveau 5 doivent payer 50 millions de naira (N50 000 000,00) de frais administratifs non remboursables avant les négociations avec les ORM.

La NCC a également déclaré que les négociations avec les opérateurs de réseaux mobiles hôtes devraient commencer immédiatement après l’octroi de la licence et que ces accords sont remplis par la commission.

Les candidats intéressés sont donc invités à profiter de cette prolongation et à s’assurer de soumettre leurs demandes au plus tard le 11 octobre 2022 au bureau du directeur des licences et des autorisations, car les demandes tardives ne seront pas prises en compte.

Conditions d’application

Selon la Commission, les ORM ne sont pas autorisés à demander une licence d’opérateur de réseau mobile virtuel. Un seul partenaire technique compétent par demandeur et la NCC a également déclaré que la politique de contenu local du Nigeria serait respectée.

Le formulaire de demande de licence peut être téléchargé sur le site de la Commission www.ncc.gov.ng, rempli et renvoyé.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.