AGNU 77 : vers le lancement du cadre de financement du Nigeria à New York

Précisions de Timothy Choji, Abuja

0 105

Ce vendredi 23 septembre 2022 est prévu le lancement du Cadre de financement national intégré (INFF) du Nigéria pour le développement durable par le président Muhammadu, en marge de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU77) à New York.

Proposé dans le cadre plus large du programme d’action d’Addis-Abeba, le cadre de financement national intégré (INFF) est un outil de planification et de mise en œuvre destiné à financer le développement durable au niveau national.

Il aide les décideurs à définir une stratégie pour accroître les investissements en faveur du développement durable, gérer les risques financiers et non financiers et, enfin, réaliser les priorités du développement durable. Pendant que le plan de développement national d’un pays précise ce qui doit être financé, l’INFF montre comment cela sera financé et mis en œuvre.

Pour le Nigeria, l’INFF devrait également aider à se remettre des effets de la pandémie de COVID-19 et à remédier à l’absence d’une approche intégrée du financement des ODD, ce qui a constitué un défi majeur pour répondre aux besoins de financement, estimés à 100 milliards de dollars au cours des dix prochaines années.

L’Agenda 2030 pour le développement durable présente une vision ambitieuse, complexe et interconnectée que les pays du monde entier se sont engagés à mettre en œuvre. La réalisation de cette vision nécessitera la mobilisation d’un large éventail de ressources publiques et privées.

L’INFF est un outil destiné à aider les pays à renforcer les processus de planification et à surmonter les obstacles existants au financement du développement durable au niveau national.

Il aide les gouvernements et leurs partenaires à élaborer des approches de financement plus intégrées, lesquelles renforcent l’alignement entre les investissements publics et privés et les objectifs de développement durable à plus long terme, et qui assurent une plus grande cohérence dans la gouvernance des politiques de financement publiques et privées.

Le Nigeria s’est engagé à être un champion de l’INFF et a officiellement donné le coup d’envoi du processus de conception en tant que pays pionnier de l’INFF en 2020. Pour piloter le processus de mise en œuvre, le Nigeria a créé le comité directeur de l’INFF, présidé par le ministère des Finances, du Budget et de la Planification nationale (MFBNP), représenté par le ministre d’État au Budget et à la Planification nationale, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, le président exécutif du service fédéral de recettes intérieures, le président du Forum des gouverneurs nigérians, le directeur général de l’Office du budget de la Fédération, le directeur général du Bureau de gestion de la dette et le statisticien général du Bureau national des statistiques.

La liste des autres personnalités comprend : l’assistant spécial principal du président sur les ODD, le coordinateur résident des Nations unies, le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement, le chef de la coopération au développement de la mission de l’Union européenne, le représentant résident du Fonds monétaire international, le directeur national de la Banque mondiale et le coprésident du groupe consultatif du secteur privé.

Sont également attendus au lancement certains chefs de gouvernements, la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies, Amina J. Mohammed et des représentants de pays et d’organisations internationales.

Leave A Reply

Your email address will not be published.