L’oeil des rédacteurs nigérians et la CENI sur les prochaines élections de 2023

Propos recueillis par Qasim Akinreti, Lagos

0 140

La Guilde nigériane des rédacteurs (NGE) a promis de collaborer avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en vue du déroulement effectif des élections générales de 2023.

Déclaration faite par le président de la NGE, Mustapha Isah, à Lagos, lors de la session interactive avec les responsables de la CENI et les rédacteurs nigérians.

Selon lui, cette collaboration s’inscrivait dans le cadre des résolutions adoptées lors des ateliers et des réunions publiques des rédacteurs en chef sur le thème ” Les médias et la consolidation de la démocratie au Nigeria “, qui se sont tenus dans les six zones géopolitiques à la fin de l’année dernière et au début de cette année.

Les domaines de collaboration couvriront l’éducation des électeurs, l’achat de votes et les projets de loi sur les infractions électorales.

Isah a noté qu’il était impératif pour les rédacteurs en chef d’interroger en profondeur le paysage démocratique, les acteurs politiques, les candidats, l’arbitre électoral, les agences de sécurité et tous les autres groupes impliqués dans la conduite et la surveillance des élections.

Sens du patriotisme des journalistes

D’après Isah : “La session interactive est conçue pour donner aux parties prenantes l’occasion de s’adresser aux rédacteurs en chef sur les préparatifs des élections générales de 2023. Les rédacteurs en chef demanderont également des éclaircissements sur différents sujets et poseront des questions critiques sur les questions électorales, afin d’apporter les bonnes informations à l’électorat avant les élections.”

Isah a procédé dans ses explications que “les journalistes nigérians devraient être véritablement intéressés par l’entretien et l’approfondissement de l’espace démocratique car ils ont joué un rôle clé dans la lutte pour la restauration de la démocratie dans ce pays.”

Il a déclaré : “Ceux qui ne se battent pas pour la démocratie ne seront peut-être pas en mesure de la défendre. Il n’est pas étonnant que les politiciens actuels ne soient même pas capables de faire respecter la démocratie interne du parti.”

Confiance de l’électorat

Concernant les élections au Nigeria, la Guilde des rédacteurs a exprimé sa confiance dans la nouvelle technologie introduite par la CENI lors des deux élections hors saison dans les États d’Ekiti et d’Osun, appelant la Commission électorale à améliorer ses défauts et à ne pas décevoir les électeurs lors des élections de 2023.

Appréciation

Le président de la CENI, le professeur Mahood Yakubu, a apprécié la collaboration des rédacteurs et a promis d’organiser des élections libres, équitables et crédibles.

Les médias, a-t-il ajouté, doivent surveiller le processus électoral et veiller au respect des dispositions de la Constitution, de la loi électorale et des directives de la CENI pour la conduite des élections.

95 000 bulletins de vote

Dans son oral, le responsable de la CENI a énuméré : “95 000 bulletins de vote seront imprimés pour les prochaines élections, car de nouveaux électeurs sont inscrits sur les listes électorales qui viennent de s’achever dans tout le pays”.

Le registre sera ouvert aux réclamations et aux objections dans les semaines à venir, tandis que 1,4 million d’employés ad hoc seront engagés pour la conduite des élections.

“De nouveaux entrants arrivent dans le registre de la CENI qui a été nettoyé et prêt à être utilisé après les réclamations et les objections”, a révélé le président de la CENI.

Les rédacteurs en chef présents à la session interactive ont exprimé leur satisfaction envers l’initiative. Ils provenaient d’organisations de presse écrite, numérique et en ligne.

Leave A Reply

Your email address will not be published.