Ce mercredi, le tribunal du travail au Nigeria doit trancher sur l’action intentée contre les universitaires grévistes

Détails avec Salihu Ali, Abuja

0 143

Le tribunal national de l’industrie au Nigeria a statué au mercredi 21 septembre 2022 la date à laquelle il se prononcera sur une requête du gouvernement nigérian demandant à ASUU (Syndicat du personnel académique des universités) de reprendre le travail en attendant la décision du tribunal sur la grève en cours.

Lundi, le tribunal a entamé l’audition d’une requête du gouvernement nigérian demandant aux professeurs d’université de reprendre le travail.

A lire aussi: Grève dans les universités : Le président nigérian promet de mener des consultations sur les revendications des professeurs.

Le juge Polycarp Hamman a fixé la date après que l’avocat principal du gouvernement nigérian, M. James Igwe, a présenté sa demande visant à obtenir une ordonnance du tribunal empêchant ASUU de poursuivre la grève nationale.

Il s’est également prononcé contre une objection préliminaire de ASUU, notant que la Cour est censée entendre la demande du gouvernement.

Le juge a annulé la demande de ASUU, par l’intermédiaire de son avocat, Femi Falana, qui s’opposait à ce que la Cour entende la demande du gouvernement fédéral.

La Cour a également noté que l’objection préliminaire n’était pas encore mûre pour être entendue, ajoutant que le règlement de la Cour prévoit d’entendre à la fois l’objection préliminaire et le procès principal.

L’avocat du gouvernement nigérian, James Igwe, a fait valoir que la section 18(1)E de la loi sur les conflits commerciaux prévoit que les employés ne peuvent pas être en grève lorsqu’une affaire est devant le tribunal du travail.

Le gouvernement nigérian a saisi le tribunal pour contester l’action industrielle en cours des professeurs d’université.

Leave A Reply

Your email address will not be published.