L’État de Nasarawa préconise les mariages mixtes pour promouvoir l’unité

Précisions de Amina Mohammed depuis Lafia

0 67

Le président du parlement de l’État de Nasarawa, Balarabe Abdullahi, a plaidé en faveur des mariages mixtes entre diverses nationalités ethniques afin de renforcer la coexistence pacifique et de promouvoir l’unité au Nigeria.

Déclaration faite par Abdullah lors de la cérémonie de mariage du chef de la majorité du parlement de l’État de Benue, Damian Chema et Lora Aboya à Sabon Gari Shabu, collectivité locale de Lafia dans l’État de Nasarawa, ce samedi.

Il a qualifié ce mariage de lien qui continuera à maintenir la paix et l’unité entre les deux États voisins.

Le Président a intimé : “C’est le genre de synergie que nous souhaitons toujours, une synergie qui va promouvoir la paix, l’unité et une meilleure compréhension entre les deux États voisins, en mathématiques un plus un font deux mais dans le mariage, un plus un font un”.

Il a conseillé au couple de faire preuve d’amour et de compréhension l’un envers l’autre et d’apprendre à résoudre leurs malentendus au sein de leur foyer conjugal sans impliquer une tierce partie.

Le Président était représenté par le chef de la majorité du parlement de l’État de Nasarawa, Tanko Tunga.

Le marié, Damian Chem, a exprimé sa joie d’avoir trouvé une femme d’une autre tribu dans un pays voisin et a prié pour que leur union ouvre davantage d’opportunités pour parvenir à plus de paix et d’unité entre les deux États et les familles.

Il a remercié le président de la Chambre d’assemblée de l’État de Nasarawa, les membres et le personnel ainsi que les sympathisants qui, malgré leurs emplois du temps chargés, ont honoré l’occasion, appelant au maintien du lien d’amour et d’unité.

L’événement a réuni des personnes de tous horizons, y compris des législateurs des parlements étatiques de Benue et de Nasarawa.

Le marié, un homme Tiv de l’État de Benue, a présenté ses danseurs traditionnels Tiv lors de l’événement.

La mariée, une femme Eggon de l’État de Nasarawa, a vu la culture et la tradition du mariage populairement appelé Ebekpen observées au maximum.

EBEKPEN est une culture courante dans le pays Eggon où la famille du marié présente officiellement à la famille de la mariée des haricots traditionnels cuits mélangés à de l’huile de palme, des graines de sésame et de la viande de chèvre.

L’occasion a signifié le lien traditionnel entre le couple et l’acceptation des deux familles de s’unir.

L’événement s’est achevé par une danse de la troupe culturelle de l’État de Benue, les Anzalu Cultural Dancers de l’État de Nasarawa, qui ont offert un spectacle magnifique aux invités.

Leave A Reply

Your email address will not be published.