Rejets d’agro-exportations : le gouvernement nigérian reçoit le rapport du comité technique

Propos recueillis par Jennifer Inah

0 153

Le gouvernement nigérian a reçu le rapport d’un comité technique qui a été mis en place pour éviter le rejet des agro-exportations du pays.

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, M. Adeniyi Adebayo, qui a reçu le rapport du comité à Abuja, la capitale du Nigeria, a noté que les recommandations du comité augmenteront le panier d’exportation des produits agricoles et les recettes en devises pour le pays.

Selon lui, le comité était composé de membres des ministères, départements et agences concernés et du secteur privé organisé et qu’il avait six semaines pour mener à bien sa mission.

M. Adeniyi Adebayo, ministre de l’industrie, du commerce et de l’investissement du Nigeria

“Il convient de rappeler que j’ai inauguré ce comité le 26 mai 2022 pour examiner le rejet de nos exportations agricoles sur le marché international et proposer des recommandations pour mettre fin à cette menace.

“Lors de cet événement, j’ai exprimé ma confiance dans la qualité et le calibre des membres de ce comité et je suis heureux que le comité ait répondu à mes attentes”, a révélé le ministre.

Il a félicité les membres du comité pour le temps et les efforts qu’ils ont consacrés à cette mission :

“Par cet acte singulier, vous avez démontré votre capacité à accomplir beaucoup de choses dans un laps de temps très court.

“Et je vous invite à poursuivre dans cette voie, car d’autres missions vous seront confiées dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations.”

En présentant les recommandations au ministre, le président du comité et directeur du département des produits de base et des exportations du ministère, Suleman Audu, a exhorté le gouvernement à lancer un programme de sensibilisation et d’information sur la nécessité pour les agriculteurs et les opérateurs de la chaîne de valeur agricole d’obtenir et d’adopter les certifications Global GAP en collaboration avec le secteur privé.

“Les ministères de l’agriculture et du commerce devraient collaborer avec les instituts de recherche pour intensifier les activités de recherche et de développement afin d’améliorer les produits, les emballages et les exigences d’étiquetage”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.