Priorité à des réformes du secteur de l’électricité au Nigeria

Détails avec Golfa Francis

0 130

Le secrétaire général de l’Organisation de coopération économique des pays du D-8, l’ambassadeur Isiaka Abdulqadir Imam, a rendu visite à la Commerce d’électricité en vrac au Nigeria Plc, NBET, à Abuja, la capitale du Nigeria, dans le but de forger de nouveaux partenariats dans le secteur de l’électricité.

Le D-8, également connu sous le nom de Developing-8, est une organisation de coopération au développement entre les pays suivants : Bangladesh, Égypte, Indonésie, Iran, Malaisie, Nigeria, Pakistan et Turquie.

Certains États membres du D-8 ont mis en œuvre avec succès des réformes dans leurs secteurs respectifs de l’électricité et de l’énergie.

La Turquie, l’Égypte et l’Iran ont une capacité électrique installée totale combinée de plus de 240 000 MW. Le Nigeria peut s’inspirer de l’expérience de ces pays pour développer son marché électrique.

Nnaemeka Ewelukwa, dans son discours de bienvenue à l’Ambassadeur, a reconnu la relation mutuelle et la coopération entre les deux organisations, ainsi que le soutien de cette dernière pour faciliter la collaboration entre les pays membres du D-8, en particulier dans le domaine du développement énergétique et de la croissance économique.

S’appuyant sur son récent protocole d’accord avec l’Energy Exchange Instanbul (EXIST), la NBET est apte à mettre en œuvre une série d’actions visant à améliorer rapidement l’industrie nigériane de l’approvisionnement en électricité.

Au cours de la réunion, Dr Ewelukwa a réitéré l’engagement et le soutien du gouvernement nigérian pour améliorer la production et la distribution d’électricité dans le pays.

Il a spécifiquement noté que l’administration actuelle du Président Muhammadu Buhari a fait preuve d’une forte volonté politique et d’un engagement fort pour assurer un progrès et un développement constants du secteur de l’électricité.

“Cela se traduit par la mise en œuvre du programme de redressement du secteur de l’électricité et d’autres interventions dans ce secteur.” Il a déclaré

Il a ajouté qu’avec un sentiment d’urgence, NBET est prêt à collaborer avec d’autres pays du D-8 dans les domaines de l’échange technique et de connaissances afin de permettre le développement durable de la NESI.

L’ambassadeur Isiaka Imam a également assuré le PDG et l’équipe de gestion de NBET de l’engagement du Secrétariat de l’Organisation du D-8 à fournir le soutien et toute l’assistance nécessaire pour faciliter la collaboration entre les pays du D-8 pour le développement et la croissance durables.

Il a félicité le directeur général et chef de la direction du NBET pour son engagement et sa résistance dans la gestion des transactions financières et l’administration des contrats de NESI.

Les deux parties sont optimistes quant aux immenses possibilités offertes par le secteur énergétique nigérian et s’engagent à collaborer pour le développement durable du secteur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.