Nigéria: appel à la responsabilité statutaire envers le NYSC

Propos recueillis par Ene Audu

0 123

Selon le ministre du territoire de la capitale fédérale (FCT), Alhaji Muhammad Bello, le service national de la jeunesse nigériane (National Youth Service Corps, NYSC), est la responsabilité des gouvernements à tous les niveaux et ne doit pas être négligé aux soins d’un seul.

Le ministre a déclaré que le NYSC est une institution nationale stratégique qui a continué à rester pertinente en exploitant les potentiels des membres de ce service pour le développement du pays.

Le ministre du Territoire de la capitale fédérale (FCT), Alhaji Muhammad Bello

Déclarationn faite par le responsable nigérian ce mardi lors de l’ouverture de la “Réunion 2022 du Conseil d’administration national de la NYSC avec les présidents des Conseils d’administration des États de la NYSC” à Abuja, la capitale du Nigeria.

Le ministre, qui a abordé la question des défis du programme NYSC, a ajouté que le déclin visible du soutien de certaines parties prenantes telles que les États et les gouvernements locaux a entravé la performance efficace du programme.

“Beaucoup de ces parties prenantes relèguent leur rôle au gouvernement fédéral qui est accablé par ses énormes responsabilités, avec la croyance erronée que le NYSC est une responsabilité du gouvernement fédéral.

“Permettez-moi également de rappeler à tous que l’une des principales responsabilités de tous les niveaux de gouvernement est de veiller à ce que les jeunes disposent de véritables plates-formes pour contribuer au développement national tout en les préparant aux futurs rôles de direction. Le NYSC fournit cette plateforme et devrait donc être soutenu par toutes les parties prenantes concernées pour réaliser son mandat”, a-t-il lancé.

Le ministre pense aussi que les contributions soutenues du programme à la croissance nationale sont évidentes dans toutes les sphères de l’économie du pays telles que l’éducation, l’agriculture, le développement des infrastructures, la santé, l’administration générale des bureaux, entre autres.

Il a également souligné l’engagement des membres dudit service dans la conduite de programmes nationaux, à savoir les élections, le recensement de la population et du logement, la vaccination contre la polio, l’hépatite, la méningite, pour n’en citer que quelques-uns.

Selon lui, le Territoire de la Capitale Fédérale a continuellement bénéficié dans une large mesure de ces services/activités qui sont également reproduits dans tous les Etats de la Fédération.

Dans son oral, le leader nigérian a précisé qu’en reconnaissance des contributions soutenues du programme à la croissance nationale, l’administration de la capitale fédérale, en plus de remplir ses rôles statutaires, a constamment soutenu le NYSC dans son fonctionnement harmonieux. Il s’agit notamment de la mise à disposition d’un camp d’orientation permanent, de bureaux, du versement en temps voulu des subventions, de l’assistance en matière d’intervention financière et d’autres ressources, le cas échéant.

“Mon administration a approuvé la construction d’un nouveau camp d’orientation permanent à Kwali, tandis qu’un nouveau complexe de secrétariat est également en cours, conformément à la détermination de cette administration à faciliter les opérations du programme dans le FCT.

“Pour des opérations efficaces et conformément à la loi sur le NYSC, j’ai récemment nommé le président du conseil d’administration du NYSC de FCT en la personne de Haj Hadiza Mohammed Kabir.

“J’ai également émis une directive contre le rejet des membres du corps dans le FCT afin de réduire le problème prévalent du rejet des corps dans tout le pays, lequel est une grande préoccupation pour la direction du programme.

Leur niveau d’engagement, d’après lui, dans l’exercice de leurs responsabilités est essentiel pour le succès ou non du programme.

Il a donc appelé tous les gouvernements étatiques à se rallier au programme NYSC en fournissant un environnement favorable qui garantira son succès pour le bien du pays.

Stimuler une plus grande synergie

La présidente du Conseil d’administration national du NYSC, l’ambassadrice Fatima Abubakar.

Dans son discours, la présidente du Conseil d’administration national de la NYSC, l’ambassadrice Fatima Abubakar, a noté que la réunion était organisée pour stimuler une plus grande synergie entre le Conseil d’administration national de la NYSC et ses homologues au niveau des États, afin de faire progresser les opérations du programme.

Selon elle, au cours de ses 49 années d’existence, le programme a beaucoup contribué au développement socio-économique du pays, mais il reste encore beaucoup à faire pour lui permettre d’atteindre pleinement ses objectifs.

“Cela ne peut être réalisé que si les parties prenantes à tous les niveaux du gouvernement remplissent leurs obligations envers le programme.

Elle a rappelé que le programme a fait l’objet de négligence et de manque d’engagement dans des domaines tels que la mise en place de camps d’orientation permanents, l’amélioration des installations dans les camps d’orientation, la mise en place de Conseils d’administration d’Etat et de comités de gouvernement local, le paiement d’allocations d’Etat aux membres, le versement de la subvention statutaire de l’Etat aux secrétariats du NYSC, la mise à disposition de bureaux pour les secrétariats d’Etat du NYSC, la mise à disposition de logements pour lesdits services, entre autres, ce qui entrave le bon déroulement de leurs opérations.

Mme Abubakar a davantage insisté sur le fait que certaines parties prenantes, telles que le gouvernement fédéral et un certain nombre d’États, sont fonctionnelles dans l’accomplissement de leurs obligations envers le programme, mais que les performances de plusieurs autres laissent beaucoup à désirer dans leurs fonctions et obligations statutaires envers le programme, comme le stipule la loi.

Cela peut être dû à l’impression erronée que le NYSC est uniquement la responsabilité du gouvernement fédéral.

Le directeur général du NYSC, Général de brigade Muhammad Fadah

Elle a finalement félicité le gouvernement fédéral et certaines parties prenantes qui se sont montrés à la hauteur de leurs responsabilités par leurs soutiens incessants et a également appelé ceux qui ne répondent pas aux attentes à redynamiser leur engagement pour une meilleure performance.

Dans son discours de remerciement, le directeur général du NYSC, le général de brigade Muhammad Fadah, a félicité les gouvernements étatiques qui ont assumé leurs responsabilités statutaires à l’égard du programme et a également appelé les autres à faire davantage d’efforts.

Leave A Reply

Your email address will not be published.