Interdir le pâturage à l’air libre, menace pour une association de nomade Miyetti Allah

0 163

Les membres de la Miyetti Allah Cattle Breeders Association of Nigeria (MCBAN), de la du Sud-est, ont plaidé lundi auprès du gouverneur de l’État d’Anambra, Prof. Chukwuma Soludo, pour qu’il n’interdise pas le déplacement du bétail à pied dans certaines parties de l’État.

Ils ont déclaré que l’application de cet ordre, qui prendrait effet en septembre, aurait un impact négatif sur leur source de revenus.

Si l’interdiction est appliquée, selon eux, cela affectera la source de survie des membres du groupe dans l’État.

Le chef de l’association Miyetti Allah dans ladite zone, Gidado Siddiki, a réagi à la fin de leur réunion à Awka, la capitale de l’État, en demandant à Soludo de suspendre la mise en œuvre pour le moment afin de leur permettre d’éduquer davantage leurs membres sur la manière de procéder.

“La majorité d’entre nous (Fulanis) ne connaît pas d’autre activité que l’élevage de bétail dans ce monde. Certains d’entre nous sont nés et ont été élevés dans ce secteur, ici dans l’État d’Anambra. Nous n’avons pas d’autre endroit où aller. Les éleveurs sont conscients que le gouverneur de l’État a lancé un exercice de plantation massive d’arbres dans les 181 communautés dans le cadre des mesures visant à contrôler la propagation de l’érosion par les ravines dans l’État. En tant que citoyens respectueux des lois, nous avons mis en garde tous nos membres et les avons également exhortés à protéger les arbres dans leurs différentes communautés d’accueil. Nos membres sont restés attachés à la coexistence pacifique avec leurs communautés d’accueil dans l’État et dans la zone géopolitique du Sud-est en général. Nous appelons donc les parties prenantes, y compris les médias, à nous aider à supplier le gouverneur, si possible, de revenir sur sa décision d’interdiction”, a plaidé M. Siddiki.

Rappelons que le gouverneur Soludo a récemment révélé, lors d’une réunion avec les membres du comité de lutte contre la menace de bétail dans l’État d’Anambra au siège du gouvernement à Awka, une interdiction de déplacement du bétail à pied dans tout l’État.

S’adressant au comité, M. Soludo a ajouté que l’interdiction était conforme à la loi de 2021 contre les pâturages à l’air libres deans l’État et que son application commencerait en septembre 2022.

Maintenant que nous avons une loi interdisant le pâturage à l’air libre, selon lui, les agents chargés de l’application de la loi ont reçu l’ordre de l’appliquer.

Selon le gouverneur, “bien que la loi existe depuis près d’un an, les éleveurs de bétail continuent de parader dans certaines zones de l’État en violation de la loi”.

Il a souligné que son administration veillerait à la mise en œuvre de la loi d’ici septembre.

Il a ainsi salué les membres du Comité de lutte contre la menace de bétail dans l’État d’Anambra pour leur dévouement, affirmant que les habitants d’Anambra ont largement vécu en harmonie avec les éleveurs, mais que ces derniers doivent mener leurs activités dans le cadre des lois en vigueur.

On a également appris que l’ancien gouverneur de l’État, Willie Obiano, avait approuvé le projet de loi sur l’interdiction du pâturage à l’air libre pour le bétail et les autres animaux, y compris sur la création de ranchs dans l’État d’Anambra en 2021, mais qu’il n’avait pas réussi à faire respecter l’interdiction.

Leave A Reply

Your email address will not be published.