”Le dispositif antiterroriste ordonné par le Président Buhari produit des résultats” (Ministre nigérian de l’information)

Détails avec Solomon Chung, Abuja

0 48

Le ministre nigérian de l’Information et de la Culture, Lai Mohammed, a réaffirmé que la directive du président Muhammadu Buhari à l’armée d’écraser ceux qui terrorisent les citoyens fonctionne, d’où le retour progressif de la paix et de la sécurité dans le pays.

Il a réitéré ces propos lors d’un point de presse international sur les succès enregistrés au Nigeria en matière de sécurité, lundi à Abuja.

Le ministre a déclaré que les agences de sécurité du pays ont réussi à repousser les éléments criminels et à rétablir sensiblement la sécurité dans le pays.

Il a en outre assuré aux Nigérians qu’en ce qui concerne les défis redoutables en matière de sécurité, le pire était passé.

Les autorités nigérianes ont affirmé que plus jamais les terroristes, les bandits et leurs acolytes n’auront le dessus.

“Comme vous le savez tous, la question de la sécurité a dominé notre discours national ces derniers temps, dans le contexte du terrorisme, du banditisme et des enlèvements dans le Nord-Est, le Nord-Ouest et le Centre-Nord, de la violence séparatiste et du vol de pétrole brut dans le Sud-Est et le Sud-Sud, ainsi que du culturalisme, des vols à main armée et de divers crimes dans le Sud-Ouest”.

Lai Mohamed a déclaré que les défis en matière de sécurité ont été redoutables – du terrorisme au banditisme, en passant par les enlèvements, la violence séparatiste, le vol de pétrole brut, le vol à main armée et les crimes divers.

“Il s’agit sans aucun doute du plus grand défi pour la paix et la sécurité de notre grande nation depuis la guerre civile de 1967 à 1970. C’est le genre de défi qui aurait accablé de nombreuses nations.

“Mais grâce à la direction déterminée du président Muhammadu Buhari, nous pouvons dire, je tiens à le répéter, que le pire est passé et que la paix et la sécurité reviennent progressivement dans notre pays.

“S’il vous plaît, ne vous méprenez pas et ne déformez pas cette affirmation. Il se peut que nous soyons encore témoins de cas isolés de problèmes de sécurité ici et là, mais ce ne sera pas à l’échelle de ce que nous avons connu dans le passé.”

Le ministre a félicité le président Buhari pour avoir cru en la capacité des agences de sécurité du pays.

“Lorsque beaucoup ont appelé à l’utilisation de mercenaires étrangers pour relever les défis, en particulier le terrorisme et le banditisme, le président Buhari n’a jamais hésité à croire en la capacité de nos vaillants hommes et femmes en uniforme à se montrer à la hauteur, et ils se sont montrés à la hauteur”.

“Certains ont dit que les défis en matière de sécurité avaient submergé l’armée, mais celle-ci a démontré qu’aucun groupe de criminels en haillons ne peut les submerger.

“Les terroristes et les bandits peuvent courir mais ne peuvent pas se cacher, et cela a été démontré par l’arrestation de ceux qui ont attaqué une église à Owo.

“Ces criminels peuvent courir mais ne peuvent pas se cacher, comme nous l’avons vu lors de la décimation des lâches qui ont tendu une embuscade aux troupes de la Brigade des Gardes à Abuja.

“Je suis sûr que mes collègues vous diront comment nos militaires et d’autres agences de sécurité ont décimé l’échelon supérieur de l’ISWAP et de Boko Haram, comment les camps et les ressources des bandits armés ont été détruits, et comment la capacité de l’IPOB/ESN a été considérablement dégradée.”

Le ministre a déclaré que, alors que dans une guerre conventionnelle, les parties peuvent déclarer une trêve ou une cessation des hostilités, après être parvenues à un accord “Il n’en va pas de même pour le type de guerre non conventionnelle que l’armée a menée ces dernières années”.

“Nous ne disons donc pas que la bataille est terminée. Non. Ce que nous disons, c’est que nos militaires et les autres agents de sécurité ont réussi à contenir les redoutables défis sécuritaires auxquels nous sommes confrontés, et que le pire est bel et bien passé.

“Nous avons maintenant mis les terroristes, les bandits et leurs semblables en fuite et nous ne relâcherons pas nos efforts tant qu’ils n’auront pas été écrasés.”

Il a également lancé un appel à tous les compatriotes pour qu’ils continuent à soutenir les agences de sécurité dans leur lourde tâche de garder notre pays en sécurité.

“Nous devons également réaliser que la sécurité est l’affaire de tous, d’où le slogan ‘si vous voyez quelque chose, dites quelque chose’. Les terroristes ou les bandits ne sont pas des esprits.

“Ce sont des êtres humains, et certains d’entre eux résident dans nos communautés. Ils doivent tous être démasqués et écrasés pour que la paix règne.”

Mohammed a également félicité les médias pour avoir continué à jouer le rôle de chien de garde que leur confère la Constitution à cet égard.

“J’invite toutefois les médias à s’efforcer de donner une large place aux récents succès enregistrés par nos agences de sécurité dans la lutte contre le terrorisme, le banditisme, les enlèvements, la violence séparatiste et le vol de pétrole, entre autres, tout comme ils ont donné une grande importance aux reportages sur les problèmes de sécurité à leur apogée.

“Il est instructif de constater que lorsque les terroristes et les bandits frappent, les médias leur accordent une place de choix, mais que lorsque les agences de sécurité les frappent durement, comme c’est le cas actuellement, une partie des médias se taisent soudainement.

“Ce n’est pas bon pour le moral des forces de combat et même des citoyens.”

Le Nigeria est confronté à des problèmes d’insécurité depuis un certain temps déjà, et le gouvernement déploie également d’énormes ressources pour y faire face.

Leave A Reply

Your email address will not be published.