A Lagos, la technologie enseigne où les enfants sont présents

Le point avec Gloria Essien, Abuja

0 161

Le président de la Chambre des représentants, Femi Gbajabiamila, a réaffirmé la nécessité de préparer les enfants nigérians aux défis futurs et à la concurrence mondiale avec de bons outils modernes.

M. Gbajabiamila a déclaré que la nécessité de rendre les enfants nigérians compétitifs à l’échelle mondiale était à l’origine de ses nombreuses interventions dans le secteur de l’éducation du pays par le biais de lois proactives et d’efforts personnels.

L’un de ces efforts, parmi d’autres, a été le Gbajabiamila Summer Coding Camp qui s’est tenu dans cinq écoles secondaires de la circonscription fédérale de Surulere 1, où les enfants de toutes les régions de l’État de Lagos ont appris le codage pour introduire et améliorer leurs connaissances en informatique et en intelligence artificielle.

Le Président Gbajabiamila a lancé le 16 août le Gbaja Summer Coding Camp facilité par Pearl Africa.

Lors de la clôture, les étudiants participants ont fait des présentations sur ce qu’ils ont appris au camp de codage, sous le regard enthousiaste des invités et d’un jury composé de Fent Hughes du Harvard Business Group, de Mme Adefunke Akinola, ingénieur informatique qui a noté les présentations de solutions technologiques des jeunes participants, et d’Abisoye Ajayi-Akinfolarin, PDG de la Fondation Pearls Africa.

Les participants ont présenté dix projets au total, avec deux projets par centre.

Au centre d’Ajigbeda, Life Comrades, une plateforme a été développée laquelle aide les gens à identifier les drogues à l’aide d’images, en plus d’éclairer davantage les gens sur les drogues qui peuvent se ressembler ou ont les meme sonorités.

Le centre Iponri, où la tutrice/facilitatrice, Juliana Chukwu, a enseigné aux enfants comment déployer les leçons apprises pour créer des applications (App) qui changent la vie, les enfants ont créé une application sur le VIH/SIDA qui sensibilise à la maladie, où les victimes peuvent également accéder à des conseils, se connecter à des groupes de soins et autres.

Le centre a également créé Techspace, une autre application conçue pour faciliter l’utilisation de petits ou de gros appareils électriques domestiques grâce à des bracelets intelligents, entre autres, pour résoudre les problèmes de cordons de charge, de câbles et de fils. L’APP sert également de marché pour les produits et les pièces détachées.

Au centre Ansar Ud Deen, les enfants ont créé Stop it, une plateforme de sensibilisation au trafic d’êtres humains, à ses dangers, à ses effets sur les individus et la société, tandis que la solution au défi était également proposée sur la plateforme.

Pour les enfants du centre Muritala Animashaun, il s’agissait de protéger et de résoudre les problèmes auxquels est confrontée la faune sauvage par le biais de la Wildlife Rescue Foundation et de l’Operation Fuzzy.

Dans un mot d’encouragement aux participants, un chef adjoint du personnel (DCoS) du président de la Chambre des représentants, Olanrewaju Smart, a révélé que le législateur Gbajabiamila a été impressionné par les présentations des étudiants et a noté que la pierre de construction pour l’alphabétisation informatique avancée a été posée en eux.

Tout en les exhortant à ne pas s’arrêter dans leur quête de connaissances, M. Smart a précisé : “Gardez le feu brûlant, gardez l’esprit vivant. Quel que soit votre milieu, les connaissances que vous avez acquises ici sont inestimables et vous aideront à vous lancer dans n’importe quelle sphère de la vie que vous choisirez.

“Peu importe ce que vous voulez être, médecin, ingénieur, avocat ou enseignant, avec les connaissances que vous avez acquises ici, c’est vraiment votre monde.”

Il a également révélé que la sortie impressionnante des enfants et les réactions positives du camp ont obligé le Président Gbajabiamila à promettre une édition ultérieure du programme.

“Le Président de la Chambre basse apprécie les instructeurs et est très heureux et impressionné par ce que vous (les participants) avez mis en place ici, tout en vous souhaitant le meilleur dans les carrières que vous avez choisies. Il espère également que ce que vous avez acquis ici sera mis à profit lorsque les écoles reprendront après les vacances.”

Dans son discours de clôture, la directrice générale de Pearl Africa, Mme Ajayi-Akinfolarin, a également encouragé les participants à saisir l’opportunité offerte par le camp d’été.

Leave A Reply

Your email address will not be published.