Le secteur agricole au Nigeria enregistre une croissance de 1,20 % (T2 2022) selon le NBS

0 139

Le dernier rapport du Bureau national des Statistiques (NBS) montre que le secteur agricole nigérian a connu une croissance de 1,20 % au deuxième trimestre (T2) de 2022 en termes réels, inférieure à la croissance de 1,30 % enregistrée au deuxième trimestre en 2021.

Le rapport sur le produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre 2022 révèle que ce chiffre représente une baisse de 1,96 % par rapport au trimestre précédent (premier trimestre 2022) qui avait enregistré une croissance de 3,16 %.

Le rapport révèle également que la croissance du PIB du Nigeria s’est établie à 3,54 % au deuxième trimestre de 2022 en glissement annuel, soit une augmentation de 0,44 % par rapport aux 3,11 % du premier trimestre de 2022.

Le secteur agricole, ajoute le rapport, a enregistré une croissance de 13,83 % en glissement annuel en termes nominaux au deuxième trimestre 2022, soit une augmentation de 7,47 points par rapport au même trimestre de 2021.

En outre, le secteur a contribué à 23,24 % du PIB global en termes réels au deuxième trimestre 2022, ce qui est inférieur à sa contribution au deuxième trimestre 2021 et supérieur à celle du premier trimestre 2022, qui était respectivement de 23,78 % et 22,36 %.

Parallèlement, la production végétale reste le principal moteur du secteur, puisqu’elle a représenté 91,99 % de la croissance nominale globale du secteur au deuxième trimestre 2022, indique le rapport.

Selon le rapport, l’agriculture a contribué à hauteur de 21,90 % au PIB nominal au deuxième trimestre 2022, soit un taux inférieur à celui enregistré à la même période en 2021 et supérieur à celui du premier trimestre 2022 qui a enregistré 22,13 % et 21,09 % respectivement.

“Le secteur non pétrolier a connu une croissance de 4,77 pour cent en termes réels au cours du trimestre de référence (T2 2022).

“Ce secteur au deuxième trimestre 2022 a été principalement tiré par les activités du secteur de l’information et de la communication (télécommunications), du commerce, de la finance et de l’assurance (institutions financières), du transport (transport routier), de l’agriculture (production végétale) et de la fabrication (alimentation, boissons et tabac), qui ont tous contribué à la croissance positive du PIB.

“En termes réels, le secteur non pétrolier a contribué à hauteur de 93,67 % au PIB national au deuxième trimestre de 2022, soit une part supérieure à celle enregistrée au deuxième trimestre de 2021 (92,58 %) et à celle du premier trimestre de 2022 (93,37 %).

“En ce qui concerne les performances sectorielles générales, l’agriculture a connu une croissance de 1,20 % au cours du deuxième trimestre de 2022 en termes réels, ce qui est inférieur au deuxième trimestre de 2021 qui avait enregistré 1,30 %.

“L’industrie a connu une croissance de -2,30 %, soit une baisse par rapport au deuxième trimestre de 2021 (-1,23 %) “, peut-on lire dans le rapport.

Leave A Reply

Your email address will not be published.