L’armée renvoie deux soldats pour le meurtre d’un érudit islamique à Yobe

Détails avec Nokai Origin

0 48

L’armée nigériane (NA) a annoncé le licenciement du caporal John Gabriel et du caporal Adamu Gideon, qui auraient été impliqués dans le meurtre d’un savant islamique, Sheik Goni Gashua Aisami, dans l’État de Yobe.

Les soldats ont été démis de leurs fonctions après avoir été jugés au quartier général du 241e bataillon de reconnaissance, à Nguru, dans l’État de Yobe, le samedi 27 août 2022, après avoir été inculpés dans un rapport de la commission d’enquête mise en place pour enquêter sur ce malheureux incident.

Les deux soldats ont été inculpés et jugés sommairement pour manquement aux obligations militaires et conduite préjudiciable à la discipline du service, punissables en vertu de la section 62(a) de la loi sur les forces armées CAP A20 et de la section 103(1) de la loi sur les forces armées CAP A20, lois de la République fédérale du Nigeria 2004.

Selon une déclaration du directeur des relations publiques de l’armée, le brigadier général Onyema Nwachukwu, les deux soldats ont été jugés coupables et ont été rétrogradés du grade de caporal suppléant à celui de soldat et renvoyés de leur régiment.

Les deux soldats démis de leurs fonctions seront officiellement remis à la police nigériane, au commandement de l’État de Yobe à Damaturu, pour être poursuivis devant un tribunal.

L’AN s’était engagée à mettre en place une commission d’enquête pour élucider les circonstances de l’incident et traduire rapidement les suspects en justice, s’ils sont inculpés.

L’armée a également déclaré qu’elle souhaitait compatir avec la famille de la victime et le bon peuple de l’État de Yobe.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.