État de Benue : une nutritionniste de l’UNICEF déplore des enfants souffrant d’un retard de croissance

0 146

La spécialiste de la nutrition de l’UNICEF, Mme Ngozi Onuora, a déploré le fait que 24 % des enfants de moins de cinq ans de l’État de Benue souffrent d’un retard de croissance, alors que l’Etat représente le panier alimentaire de la nation.

Elle l’a fait savoir jeudi à Makurdi lors de la première réunion de coordination et de partenariat entre l’UNICEF, les partenaires du développement et les parties prenantes aux investissements dans la nutrition.

Selon elle, ces 24 pour cent signifiaient que 292 492 enfants de moins de cinq ans souffraient d’un retard de croissance et a expliqué que cela signifiait qu’un enfant sur quatre dans l’État souffrait d’un retard de croissance.

La spécialiste en nutrition a également noté que le taux de prévalence de l’insuffisance pondérale chez les enfants de l’État était de 13,6 %, soulignant que le taux de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans dans l’État était de 3,8 %.

“Malheureusement, la malnutrition est devenue une urgence silencieuse et cette urgence silencieuse reçoit beaucoup trop peu d’attention.

“L’UNICEF s’engage à travailler avec tous les partenaires du gouvernement et des autres agences de l’ONU, les médias, la société civile et le secteur privé pour aider à propulser ce mouvement mondial en avant.

Elle a ainsi évoqué que les investissements dans l’intensification de la nutrition produiraient des retours immédiats, soulignant que cela sauverait des vies et permettrait aux enfants et à leurs mères d’avoir un meilleur avenir.

Dans ses remarques, la Secrétaire exécutive du Conseil des soins de santé primaires dans l’État de Benue, Mme Grace Wende, a noté que le Conseil plaidait déjà pour la bonne alimentation et la nutrition adéquate aux enfants et les femmes enceintes.

Dans une autre intervention, le coordinateur de l’OMS à Benue, Dr Abdulkarim Mohammed, a annoncé que la nutrition devrait faire l’objet d’une attention sérieuse car le diabète et l’obésité deviennent rapidement des problèmes de santé lancinants au niveau mondial.

Le directeur général de la Commission de planification de Benue, M. Sam Unom, a assuré que la Commission soutiendrait toutes les questions positives relatives à la nutrition pour le bien général des citoyens de Benue.

Il a promis de présenter un mémo sur la nutrition au Conseil exécutif de l’État avant la fin de la deuxième semaine de septembre.

Leave A Reply

Your email address will not be published.