Lancement d’un programme visant à prévenir le paludisme dans 20 LGAs à Bauchi

0 156

Le gouvernement de l’État de Bauchi a lancé sa campagne de chimioprévention du paludisme de la saison 2022 dans les 20 régions administratives locales consacrés aux enfants âgés de 3 à 59 mois.

Dr Mohammed Sani, président exécutif de l’Agence de l’État de Bauchi pour le contrôle du VIH/SIDA, de la tuberculose, de la lèpre et du paludisme, a déclaré que l’exercice se ferait de porte à porte.

” L’équipe a administré la première dose de Sulfadoxine Pyriméthamine et d’Amodiaquine à l’enfant.

” Les zones de gouvernement local du sud de Bauchi vont effectuer cinq cercles, tandis que celles du Nord en auront quatre en raison des différences d’environnement “, a-t-il révélé.

Sani a poursuivi que l’État a commencé à mettre en œuvre le SMC dans 10 collectivités locales sélectionnées (LGA) en 2020, mais que l’exercice a été étendu à l’ensemble des 20 LGA sur la base des succès enregistrés.

“Je peux vous dire que l’incidence du paludisme a diminué avec le SMC, et que nous avons moins de visites à l’hôpital à cause de cette maladie.

“Le nombre de cas de paludisme rapportés a changé avec le SMC”, a-t-il ajouté.

Le président a précisé que le SMC est administré de juillet à octobre car c’est la période où les cas de paludisme sont le plus souvent signalés.

Il a fait remarquer que l’État avait mis en place d’autres interventions contre le paludisme, notamment la distribution de traitements préventifs intermittents aux femmes enceintes et de moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée.

Dans sa contribution, M. Kabiru Mohammed, le chef de projet zonal du Nord-est de Malar Consortium, a évoqué que le Nigeria a commencé une mise en œuvre pilote précoce en 2013 suite à la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé.

“Les statistiques de l’enquête NDHS 2018 montrent la réduction significative du fardeau du paludisme dans le pays.”

En outre, Alhaji Ali Babayo, secrétaire permanent du ministère de la Santé de l’État de Bauchi, a souligné que le gouvernement de l’État s’était engagé à fournir des soins de santé de qualité à ses citoyens, ajoutant que la campagne SMC était une indication claire de ces programmes.

L’Emir de Dass, Alhaji Usman Bilyaminu, a également appelé les ménages à soutenir l’exercice en permettant à leurs enfants d’accéder aux équipes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.