La nomination de neuf commissaires confirmée par le parlement de l’État de Kano

0 126

Lundi dernier, le parlement de l’État de Kano a examiné et confirmé la nomination de neuf commissaires nommés par le gouverneur de l’État de Kano, Dr Abdullahi Ganduje, à la suite d’une lettre reçue par la Chambre pour la confirmation de neuf nominations.

Lors de la session plénière de lundi, présidée par le président de la Chambre, Hon. Hamisu Ibrahim-Chidari, la Chambre a annoncé que Dr. Aminu Ibrahim Tsanyawa était un candidat supplémentaire.

Selon le Président, une invitation a été adressée à Dr. Aminu Ibrahim-Tsanyawa pour qu’il se présente devant la Chambre ce mardi pour un examen.

La liste des nouveaux commissaires comprend : Ibrahim Dan’azumi, Abdulhalim Abdullahi, Lamin Sani-Zawiyya, Ya’u Abdullahi-Yan’shana, Garba Yusuf Abubakar et Dr Yusuf Jibirin.

Les autres sont Adamu Fanda, Saleh Kausami, et Dr Ali Burum Burum.

Les législateurs ont examiné et confirmé les commissaires et les membres du Conseil exécutif de l’État de Kano après avoir soigneusement délibéré sur les neuf candidats.

Certains des candidats, d’anciens présidents et ceux qui ont servi comme commissaires, n’ont eu droit qu’à quelques minutes pour présenter leurs réalisations antérieures.

Au nom de ses collègues, Dr Ali Burum-Burum a félicité la Chambre pour le bon déroulement de l’exercice.

“Je ferai de mon mieux pour aider le gouverneur exécutif, Dr Abdullahi Ganduje, à atteindre ses objectifs et ses aspirations en élevant Kano à un niveau supérieur”, a noté Dr Burum-Burum.

Entretemps, le parlement a mandaté son Comité permanent des affaires féminines pour faire un rapport à la Chambre dans les deux semaines pour une action législative supplémentaire sur l’amendement de la loi 2018 sur les personnes handicapées.

Plus tôt, le chef de la majorité de la Chambre, Labaran Abdul-Madari, a précisé que si elle était adoptée, la loi sur les personnes handicapées améliorerait la prestation de services et protégerait les droits des personnes handicapées.

“Le projet de loi réduira l’inégalité entre les personnes aptes et celles ayant des besoins spéciaux pour l’inclusion sociale, l’amélioration des investissements, la bonne santé et l’éducation.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.