Club de Paris : ”On nous doit une somme de 68 millions de dollars” (Ned Nwoko)

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 117

Le consultant principal pour le recouvrement des déductions excessives des fonds de rachat de la dette des clubs de Paris et de Londres, M. Ned Nwoko, affirme qu’on doit sa société une somme 68 millions de dollars et non 418 millions de dollars comme cela a été rapporté.

Il réagissait aux récentes allégations et revendications liées à la demande de sa société adressé à l’État et aux gouvernements locaux du pays pour le paiement des frais, le week-end dernier à Abuja.

Nwokolo, qui est le consultant principal de Linas International, le consortium qui s’est occupé du matériel pour les deux niveaux de gouvernement, a désapprouvé les récents débordements du président du Forum des gouverneurs du Nigeria (NGF), le gouverneur Kayode Fayemi d’Ekiti, concernant le remboursement du Club de Paris.

Je suis obligé de me lancer dans cet engagement public pour démentir la litanie de mensonges, d’interprétations et de récits erronés qui ont été diffusés. Il s’agissait d’abuser de l’esprit du public non averti par le président du NGF, Fayemi, contre le paiement des honoraires de consultant.

” Les honoraires sont légitimement gagnés et dus à mon cabinet pour les services rendus et que les États et les gouvernements locaux ont été entièrement remboursés. Les honoraires dus à mon cabinet pour les derniers travaux effectués pour les États s’élèvent à environ 68 mille millards de dollars et non à 418 mille millards de dollars comme Fayemi et ses collaborateurs ont tenté de le faire croire.

” Nos demandes initiales, calculées sur la base des conditions convenues, dépassaient largement les 300 mille millards de dollars. Nous avons offert un rabais considérable sur le droit d’accepter les 68 mille millards de dollars”, a-t-il noté.

Il a insisté sur le fait que l’argent dû aux consultants était de 68 mille millards de dollars et non de 418 mille millards de dollars qui avaient été rendus publics.

Selon lui, sa société n’a rien à voir avec les 418 mille millards de dollars, et il a déclaré : Il doit s’agir d’une erreur de calcul.

Le ministre de la Justice et procureur général de la Fédération, Abubakar Malami, avait participé le 11 août 2022 au revue de presse hebdomadaire organisé par l’équipe médiatique présidentielle, où il s’est longuement exprimé sur les questions relatives au remboursement.

L’agitation du NGF, selon lui, concernant les déductions du remboursement du Club de Paris versées aux consultants qu’il a engagés n’était pas fondée.

Malami a également décrit l’action des gouverneurs comme étant comparable à des pleurs sur du lait renversé.

Après leurs délibérations le mercredi 19 août à la Villa présidentielle d’Abuja, les gouverneurs auraient accusé le ministre d’avoir orchestré les déductions de leurs fonds pour régler les honoraires des consultants.

Nwoko, cependant, a absous Malami de toute faute et a déclaré que le ministre essayait seulement de s’assurer que la loi était respectée.

Nwoko a annoné que les accords et le jugement en cours d’exécution ont été conclus avant l’avènement de l’administration dirigée par Muhammadu Buhari.

 

Avec Sule Blessing

Leave A Reply

Your email address will not be published.