La FAO sensibilise la population aux normes et pratiques alimentaires

0 81

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en place des ateliers régionaux de sensibilisation sur l’importance des normes et codes d’usages du Codex Aliment Arius pour la sécurité alimentaire.

C’est ce qui ressort d’une déclaration faite à Abuja par M. David Tsokar, spécialiste de la communication à la FAO.

M. Tsokar a déclaré que l’objectif de cette sensibilisation était de protéger la santé des consommateurs et de garantir des pratiques équitables dans le commerce international des denrées alimentaires.

Il a ajouté que cet objectif serait atteint en éduquant les principales parties prenantes sur l’importance des normes et des codes de sécurité alimentaire.

Il a expliqué que la sensibilisation permettrait également de garantir la sécurité, la qualité et l’équité du commerce international des denrées alimentaires, le Codex Aliment Arius ou Code alimentaire.

“Il s’agit d’un recueil de normes, de directives et de codes d’usages internationaux adoptés par la Commission du Codex Aliment Arius”, a-t-il précisé.

Il a également indiqué qu’au cours des ateliers de sensibilisation organisés dans les États de Kano et de Lagos, le ministre de la santé, le Dr Osagie Ehanire, qui préside le Comité national du Codex (NCC), a souligné les problèmes liés aux pratiques de sécurité alimentaire auprès des participants.

Il leur a conseillé de prêter attention à la qualité et aux normes dans la production et la transformation des aliments, afin de faciliter les échanges commerciaux, notamment sur les marchés internationaux.

“Le NCC est composé de ministères, de départements et d’agences (MDA), de l’association des fabricants du Nigeria, du secteur privé, de l’association des agriculteurs, des instituts de recherche et de l’industrie alimentaire. Le ministre a souligné que peu ou pas d’attention était accordée à la question de la sécurité, de la qualité et des normes dans la production, la transformation et le commerce des aliments et qu’il était grand temps de faire passer le message à la base pour la sensibilisation”, a indiqué M. Tsokar.

De même, le directeur général de la Standard Organization of Nigeria (SON), Malam Farouk Salim, a insisté sur la nécessité de renforcer la synergie entre les organismes de réglementation, le secteur privé et les instituts de recherche.

Il a déclaré que cela contribuerait continuellement aux efforts visant à garantir la sécurité alimentaire dans le pays.

M. Fred Kafeer, représentant de la FAO au Nigéria, a fait remarquer que la sécurité alimentaire est une voie essentielle vers la sécurité alimentaire durable et qu’elle peut être atteinte en établissant des systèmes de contrôle de la sécurité alimentaire viables.

M. Kafeer, représenté par le point focal du projet, Mme Saadiya Haliru, a également noté que les systèmes de contrôle de la sécurité pourraient être adaptés aux normes alimentaires internationales.

Parmi les recommandations faites, les manuels d’éducation et de communication (IEC) de la FAO, interprétés et traduits dans différentes langues locales pour être distribués.

Il a également été recommandé d’inclure des journalistes parmi les membres du NCC afin de contribuer efficacement à la diffusion de l’information.

Leave A Reply

Your email address will not be published.