Grande-Bretagne : les travailleurs du plus grand port britannique de conteneurs entament une grève

0 73

Les dockers du plus grand port à conteneurs de Grande-Bretagne doivent entamer dimanche une action de grève de huit jours.

Plus de 1 900 employés du port de Felixstowe, sur la côte est de l’Angleterre, mènent cette action syndicale en raison d’un conflit sur les salaires.

Le syndicat des travailleurs et les compagnies maritimes ont prévenu que la grève pourrait sérieusement affecter le commerce et les chaînes d’approvisionnement.

“La grève entraînera d’énormes perturbations et provoquera des ondes de choc massives dans toute la chaîne d’approvisionnement du Royaume-Uni, mais ce conflit est entièrement le fait de l’entreprise elle-même”.

“Elle [l’entreprise] a eu toutes les occasions de faire une offre équitable à nos membres, mais a choisi de ne pas le faire,” a indiqué Bobby Morton, responsable national des docks du syndicat Unite.

Le groupe de transport maritime Maersk, l’un des plus grands transporteurs de conteneurs au monde, a prévenu que l’action aurait un impact significatif, entraînant des retards opérationnels et l’obligeant à modifier sa gamme de navires.

Augmentation de salaire

Vendredi, l’opérateur de Felixstowe, Hutchison Ports, a déclaré qu’il estimait que son offre d’une augmentation de salaire de 7 % et d’une somme forfaitaire de 500 livres (604 dollars) était juste.

Il a précisé que le syndicat des travailleurs du port, qui représente environ 500 personnes occupant des postes de supervision, d’ingénierie et de bureau, avait accepté l’accord.

Unite, qui représente principalement les dockers, affirme que la proposition est nettement inférieure au taux d’inflation actuel et fait suite à une augmentation inférieure à l’inflation l’année dernière.

“Le port regrette l’impact que cette action aura sur les chaînes d’approvisionnement britanniques”, a déclaré un porte-parole de Hutchison Ports.

Le port a déclaré qu’il avait mis en place un plan d’urgence et qu’il s’efforçait de minimiser les perturbations pendant les débrayages qui dureront jusqu’au 29 août.

Inflation des prix à la consommation

Les chiffres publiés le 17 août ont montré que l’inflation des prix à la consommation en Grande-Bretagne a atteint 10,1 % en juillet, soit le taux le plus élevé depuis février 1982.

La pression exercée sur les revenus des ménages a déjà conduit à des grèves des travailleurs des chemins de fer et des bus, qui réclament des augmentations de salaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.