La NITDA s’efforce de relever les défis de l’innovation dans le secteur de la santé au Nigeria

Le point avec Na'ankwat Dariem, Abuja

0 114

L’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA) s’est engagée à soutenir le secteur nigérian de la santé en apportant des solutions aux défis auxquels il est confronté par le biais d’innovations, notamment en matière de gestion des dossiers.

Dans cette optique, la NITDA organisera un hackathon et un concours d’innovation pour les startups nigérianes afin qu’elles proposent des solutions applicables dans le pays.

Le directeur général Kashifu Inuwa a annoncé cela à Abuja lorsqu’il a reçu le directeur médical en chef (CMD) de Aminu Kano Teaching Hospital (AKTH), le professeur Abdulrahman Sheshe, et son équipe qui étaient en visite de travail pour apprécier l’Agence pour son intervention dans l’institution et aussi pour chercher des domaines possibles de collaboration.

Selon M. Inuwa, le fait de trouver des solutions aux problèmes de manière autonome permettrait au pays de disposer de solutions locales plutôt que d’acheter des solutions standard importées.

Il a noté : “Nous pouvons utiliser ces solutions comme pilotes et si elles fonctionnent pour nous, nous pouvons alors voir comment les étendre et les déployer dans tout le pays.”

Expliquant la vertu de la collaboration entre les établissements gouvernementaux, Inuwa a souligné la nécessité de travailler ensemble pour développer les exigences des utilisateurs pour le défi de l’innovation.

Tout en répondant à la demande de l’hôpital universitaire, Inuwa a révélé que “l’Agence peut concevoir une formation spécialisée pour l’hôpital.”

Il a enjoint le directeur médical en chef et son équipe à visiter la filiale de l’Agence, le National Centre for Artificial Intelligence and Robotics (NCAIR), pour qu’ils voient où ils pourraient collaborer, ce qui serait bénéfique pour les deux parties.

Inuwa a évoqué : “Nous avons la technologie mais nous n’avons pas le savoir-faire et l’expertise dans votre domaine, nous avons donc besoin de personnes de votre domaine qui peuvent travailler avec notre équipe pour créer des solutions.”

Le directeur général de l’AKTH, le professeur Abdulrahman Sheshe, a apprécié la NITDA pour son intervention dans l’institution.

Il a détaillé : “Pour la première fois, nous avons une classe numérique et tous nos départements ont profité de ces installations. Tous les départements cliniques ont utilisé les installations qui nous ont été données pour mener des recherches, organiser des réunions cliniques, des séminaires et des programmes de formation qui, jusqu’à présent, avaient lieu de manière conventionnelle.”

“Vous nous avez aidés avec du matériel de téléconférence que nous apprécions également.

“Nous avons eu l’occasion de contacter d’autres institutions en dehors du pays, notamment pendant la pandémie de Covid-19”, a ajouté le professeur Sheshe.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.