Journée humanitaire : le président Buhari compte s’attaquer davantage aux menaces d’insurrection

Le point avec Timothy Choji, Abuja

0 170

Le président Muhammadu Buhari a ordonné au ministère des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social d’initier des programmes spécifiques pour répondre aux menaces urgentes posées par les restes d’explosifs dans la région du Nord-est.

A lire aussi: visite du président Buhari à Maiduguri

Le président a émis cette directive jeudi à Maiduguri, dans l’État de Borno, à l’occasion de la Journée humanitaire mondiale 2022.

Il a affirmé l’engagement du gouvernement à réduire l’effet des catastrophes, du changement climatique, de l’insurrection et des défis confrontés par les personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI).

Le leader Buhari a demandé au ministère des Affaires humanitaires et à ses agences d’accorder une attention particulière aux problèmes émergents liés au retour et à la réhabilitation des Nigérians déplacés lors des 13 années de conflit et d’insurrection dans la région.

Les problèmes émergents comprennent le nombre croissant d’orphelins et de veuves.

“A travers notre expérience de la malheureuse guerre civile, je connais la menace que les munitions non explosées peuvent représenter pour les rapatriés, même après la fin du conflit, comme nous l’avons vu dans le dernier incident des engins explosifs à Bama la semaine dernière.

“Je demande instamment au ministère et à ses agences, ainsi qu’aux gouvernements des États et au comité spécial que j’ai mis en place sous la présidence du vice-président, de proposer des programmes et des projets spécifiques pour répondre à ces nouveaux défis liés aux munitions explosives et aux enfants rendus orphelins par l’insurrection”, a-t-il déclaré.

Lutte contre l’insurrection

En ce qui concerne la lutte contre l’insurrection, le Président Buhari a réitéré ses directives aux agences de sécurité pour qu’elles s’attaquent aux repaires des éléments criminels et s’assurent qu’ils soient complètement éliminés.

Selon ses mots : “Les hommes et les officiers de l’opération Lafiya Dole, les agences de sécurité et la force conjointe Multi-National (MNJTF) sont très appréciés pour leur engagement dans la lutte contre l’insurrection.

“Je salue leur professionnalisme et leur pénétration tactique dans les repaires des éléments criminels, qui ont permis d’améliorer sensiblement la situation sécuritaire dans la région du Nord-est, sans laquelle la réinstallation des personnes déplacées ne serait pas possible.

“Je vous implore donc de ne pas relâcher vos efforts, de continuer à vous battre dans leurs repaires et de vous assurer qu’ils sont complètement éliminés.

“Je vous implore également de garantir une sécurité adéquate aux agriculteurs dans le cadre de leurs activités. Les activités agricoles sont les plus nécessaires à la colonisation et au développement des zones rurales et cela ne peut se faire que si les agriculteurs sont sûrs de leur sécurité.”

À l’occasion de la Journée mondiale de l’appui humanitaire, commémorée chaque année le 19 août, le président Buhari a félicité tous les travailleurs humanitaires qui fournissent l’aide indispensable aux personnes touchées par le conflit.

Il a fait l’éloge des travailleurs humanitaires du monde entier qui se distinguent par leur courage, leur engagement et leur volonté d’aider leurs semblables dans le besoin – souvent au prix de risques personnels extrêmes.

Cela illustre la nature du travail et des sacrifices humanitaires et constitue un excellent témoignage du thème de la Journée mondiale de l’appui humanitaire de cette année, à savoir “Il faut un village”, a-t-il précisé.

Une minute de silence

Les autres invités à l’événement en présence du président à Maiduguri ont observé une minute de silence en mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie dans des catastrophes et des travailleurs humanitaires qui sont morts dans l’exercice de leurs fonctions.

”En cette 2022 Journée mondiale de l’aide humanitaire et tous les autres jours, nous sommes et resterons solidaires des travailleurs humanitaires et reconnaissons leur service et leur sacrifice extraordinaires.

“Nous célébrons leurs efforts inlassables pour sauver des vies, préserver la dignité humaine et soulager la souffrance. Leur engagement et leurs actions désintéressés sont un exemple pour nous tous.

“Nous veillerons également à ce qu’ils bénéficient de notre soutien en faisant en sorte que le ministère fédéral des Affaires humanitaires et de la Gestion des catastrophes, du Développement social facilite leur travail”, a-t-il promis.

Le Chef de l’Etat a également profité de l’occasion pour remercier le général Theophilus Danjuma (Rétraité) pour son soutien au gouvernement de l’État de Borno dans la réhabilitation de nombreuses personnes déplacées dans le Nord-est.

Il a qualifié l’appui humanitaire du général Danjuma d’importante et de patriotique, exhortant les autres Nigérians et les organisations qui en ont les moyens à soutenir le travail humanitaire.

Le responsable nigérian a également remercié le PNUD, l’Union européenne, les gouvernements des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l’Allemagne, ainsi que d’autres institutions étrangères pour leur soutien aux efforts de l’administration pour stabiliser la région du Nord-est.

Appel au soutien

Le dirigeant nigérian a exhorté toutes les agences publiques, privées et internationales concernées à soutenir les efforts du gouvernement pour réhabiliter les personnes déplacées, fourni des soins aux victimes de l’insurrection et s’engager dans les “processus en cours concernant les membres de Boko Haram/ISWAP désireux de se rendre”.

Dans son discours de bienvenue, le gouverneur de l’État de Borno, Babagana Zulum, a noté que l’État jouissait d’une paix et d’une stabilité relatives, grâce aux sacrifices des vaillants soldats, des agences de sécurité, des vigiles locaux et de la MNJTF.

Il a félicité le président pour son leadership et les succès enregistrés à ce jour dans la lutte contre le terrorisme dans la région.

Le gouverneur a salué la création de la Commission du développement du Nord-est (NEDC) et l’installation en cours d’une centrale électrique de 50 MW pour fournir de l’électricité à l’État.

Il a également remercié le Président pour la récente approbation de 15 milliards de naira pour le rapatriement des citoyens du Nord-est vivant au Tchad, au Niger et au Cameroun en raison des déplacements causés par l’insurrection.

Citant les chiffres de la base de données sur la sécurité des travailleurs humanitaires, la ministre des Affaires humanitaires, Sadiya Umar Farouq, a révélé que depuis 2016, 35 travailleurs humanitaires sont morts, 22 ont été blessés et 28 kidnappés.

Elle a précisé que depuis le début de cette année, six travailleurs humanitaires ont été kidnappés dans le pays.

Concernant le choix de l’Etat de Borno pour l’événement de cette année, la ministre a expliqué qu’il s’agissait de mettre en lumière la situation humanitaire et le sort des personnes déplacées dans la région et d’inspirer le changement tant attendu.

Pendant son séjour à Borno, le président Buhari a inauguré le quartier des enseignants de Bulunkutu, sur la route de l’aéroport, et le lotissement à loyer modéré de Molai 500, construit par le gouvernement de l’État avec le soutien du gouvernement nigérian.

Leave A Reply

Your email address will not be published.