La cheffe de la fonction publique plaide pour une formation aux TIC dans les agences gouvernementales

Reportage de Rahila Lassa

0 132

La cheffe de la fonction publique de la Fédération, Dr. Folasade Yemi-Esan, a demandé aux secrétaires permanents d’accorder la priorité à la formation et au recyclage des fonctionnaires dans les ministères, les départements et les agences extra-ministériels (MDA), sur les technologies de l’information et de la communication.

Elle a lancé cet appel lors d’un “webinaire sur la numérisation” organisé par le Bureau du chef de la fonction publique de la Fédération (OHCSF) pour sensibiliser les fonctionnaires fédéraux à travers le pays.

Selon elle, la formation accélérera la mise en œuvre du processus de numérisation en cours.

Dr. Yemi-Esan a présenté au public le niveau de mise en œuvre du processus de numérisation au sein de l’OHCSF et les efforts du gouvernement pour accélérer la mise en œuvre.

Tout en répondant aux questions sur la stabilité de cette initiative de réforme, Dr Yemi-Esan a déclaré que la mise en œuvre du processus de numérisation a été décentralisée pour être dirigée par les secrétaires permanents dans leurs MDA respectifs.

Elle a exhorté les secrétaires permanents à veiller à ce que la numérisation soit la première priorité de leur budget.

Selon elle, il fallait “incorporer une formation adéquate pour tout le personnel, ainsi que l’acquisition des outils nécessaires pour stimuler le processus”.

Elle a également conseillé des sources de financement alternatives au budget annuel, tel que la collaboration avec des partenaires privés, sur laquelle l’OHCSF s’appuie déjà pour les succès enregistrés à ce jour.

“L’OHCSF a fait beaucoup pour la formation des agents de divers ministères et organismes publique. Il est donc important que les personnes formées dans les différents MDA s’engagent à former d’autres membres du personnel au sein de leurs MDA respectifs et que les secrétaires permanents impliquent leurs départements TIC afin de s’assurer que chaque fonctionnaire maîtrise l’informatique.

Personne ne doit être laissé de côté dans le processus de numérisation”, a-t-elle ajouté.

Invitant les fonctionnaires à ne éprouver d’efforts pour assurer l’émergence d’une fonction publique dynamique et de classe mondiale, la responsable nigériane les a également encouragés à continuer à faire preuve de créativité en explorant et en exploitant au mieux les opportunités qui s’offrent à eux, tout en accordant une grande importance et une grande fierté à ce qu’ils font.

Le directeur des TIC de l’OHCSF, M. Adeniyi Dada, a présenté à l’auditoire les résultats de la conférence qui s’est tenue le 17 juillet 2022, à laquelle plus de 200 participants ont assisté physiquement et virtuellement.

Selon lui, c’est un signe que l’idéologie de la numérisation a été bien acceptée par plus des MDA.

Cette cheffe de service de la Fédération a encouragé les fonctionnaires à visionner l’enregistrement du webinaire, qui sera disponible sur le site web du Bureau et sur les médias sociaux, et à adresser leurs questions et commentaires sur la même plateforme.

 

Avec Blessing Sule

Leave A Reply

Your email address will not be published.