Des experts appellent les agriculteurs à adopter des pratiques fondées sur les données

0 121

Afin de maximiser la pratique efficace de l’aviculture, les agriculteurs de tout le pays ont été exhortés à adopter l’usage des données pour transformer l’industrie de la volaille afin de gérer et de mesurer les tendances de leur production agricole.

Cet avertissement a été récemment communiqué lors du lancement d’Afarmacco, une application web qui peut aider à conserver les données sur l’aviculture.

Le directeur général d’Afarmacco, Ebetaleye Godfrey, a déploré le manque d’outils chez les aviculteurs, affirmant que cela les a empêchés de faire des vagues dans le secteur.

“L’agriculteur qui produit des œufs les vend toujours au même prix que lorsque les prix étaient plus bas. Donc, au bout du compte, ils finissent par subir des pertes”, a-t-il ajouté.

M. Godfrey a expliqué que l’application comporte un planificateur d’actions qui aide les agriculteurs à savoir quels médicaments et à quel moment ils doivent administrer à leurs volailles.

“Nous sommes en train de construire l’ultime bourse d’échange pour les éleveurs de volaille au Nigéria, car d’après ce que nous structurons, les éleveurs sont en mesure d’entrer en contact avec les acheteurs en ligne, ce qui permet aux acheteurs de savoir qui produit quoi ou ce qu’ils ont en stock”, a-t-il révélé.

Il a précisé que l’application, qui est accessible gratuitement, permet également aux agriculteurs de commercialiser leurs produits avant même leur maturité.

Dans son allocution, le responsable des relations publiques de l’association nigériane de la volaille (PAN), Olusola Olatunbosun, a évoqué qu’avec cette application, les aviculteurs auraient la possibilité de conserver et de traduire leurs opérations en chiffres pour une meilleure gestion de leurs exploitations.

Il a indiqué que pour que les agriculteurs adoptent les approches à forte intensité de données, le gouvernement doit garantir l’accès à Internet pour les agriculteurs, en particulier ceux qui travaillent dans les zones rurales.

Olatunbosun a exhorté le gouvernement à inclure dans le programme d’études les compétences nécessaires aux diplômés qui cherchent un emploi dans le domaine agricole.

Aussi, dans son message de bonne volonté, PAN président de le section de l’État d’Ogun, Idowu Asenuga, a salué les efforts du fabricant derrière l’initiative nouvelle, ajoutant que, “l’arrivée de Afarmacco dans l’industrie de la volaille est opportun et a le potentiel de changer le récit dans le secteur.”

Un docteur vétérinaire, Rasheed Macaulay, qui représentait le commissaire à l’agriculture de l’État de Lagos, Abisola Olusanya, a appelé à des efforts concertés entre les agriculteurs et le gouvernement pour aider à réorganiser le système agricole dans le pays afin d’attirer plus d’investisseurs.

Notant que l’administration du gouverneur Babajide Sanwo-Olu fait de son mieux pour donner la priorité à l’agriculture, M. Macaulay a toutefois demandé un soutien plus important pour stimuler le secteur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.