Tunisie : l’adoption de la nouvelle constitution confirmée

0 159

La Tunisie a finalement opté pour une nouvelle constitution. Selon les résultats définitifs du référendum constitutionnel du 25 juillet publié mardi, la nouvelle charte a été approuvée par 94,6 % des électeurs.

Au moins 2,6 millions de personnes se sont donc ainsi prononcées en faveur de ce texte.

Même si le taux de participation a été considéré comme très faible avec 30,5 %.

Le texte instaure un régime hyper-présidentiel contrairement à la constitution de 2014 qui limitait volontairement le rôle du chef de l’Etat pour lutter contre l’arbitraire.

La charte ne prévoit pas de procédure de destitution du président, qui nomme le chef de gouvernement et les ministres et peut les révoquer à sa guise.

Le vote de la nouvelle constitution est intervenu un an après ce que d’aucuns ont appelé la confiscation du pouvoir par le président Kais Saied.

Selon les politologues, ceux qui ont voté “oui” étaient motivés surtout par l’espoir d’une amélioration de leur situation économique.

Le pays est plongé dans une grave crise, caractérisée par une croissance faible (moins de 3%), un chômage élevé (près de 40% des jeunes) et une pauvreté accrue (4 millions de personnes).

Très endettée, la Tunisie négocie depuis des semaines un nouveau prêt avec le Fonds monétaire international (FMI), espérant obtenir 4 milliards de dollars et surtout un sésame pour d’autres aides étrangères, notamment européennes.

 

Avec AFP/Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.