Projet électrique à Zungeru : le Conseil des ministres approuve une compensation de 2,7 milliards de naira

Le point avec Timothy Choji, Abuja

0 124

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé une augmentation de 2,7 milliards de naira pour la construction de maisons destinées à la réinstallation des communautés affectées par la construction du projet hydroélectrique de Zungeru dans l’État du Niger, au Nord-centre du Nigeria.

Le ministre de l’énergie, Abubakar Aliyu, l’a révélé à la fin de la réunion du conseil de mercredi, présidée par le président Muhammadu Buhari.

Selui lui : “Aujourd’hui, j’ai approché le Conseil pour demander l’approbation des estimations révisées des coûts totaux pour les taux actualisés de construction des structures de compensation et de réinstallation des communautés affectées par la construction du projet de centrale hydroélectrique de 700 mégawatts de Zungeru dans la somme totale de N2,740,000,000 qui révisera le montant existant de N19,640,000,000 à N22,380,000,000 et le Conseil a gracieusement approuvé la demande.”

Faisant la lumière sur la récente baisse du niveau de production d’électricité dans le pays, le ministre a révélé que le défi majeur était celui du gaz.

“En ce qui concerne la baisse de l’électricité, oui, vous savez, le fournisseur a tellement d’acteurs, le gaz, le coût qui baisse, les problèmes de gaz à certaines centrales électriques, ils ne peuvent pas allumer leur centrale, vous aurez une certaine baisse une fois qu’ils s’allument et l’électricité va augmenter.

“Il peut y avoir une baisse due à une défaillance du générateur et l’électricité diminue. C’est surtout la production. Je regarde depuis hier soir, nous avons eu une production de plus de 4000, environ 4600 mégawatts. Et vous savez, nous vous avons dit depuis le 1er juillet, que nous serons en mesure de l’augmenter jusqu’à 5000 lorsque nous activerons le contrat. Et nous n’avons pas été en mesure de le faire, en raison de certains problèmes concernant les contrats de gaz, le gaz à l’électricité, que nous essayons de régler. Et nous sommes allés très loin dans ce domaine, et je crois que c’est pour cette raison que nous avons pu atteindre 4600 hier.

“Ce matin, il est tombé à 4100. Donc, voilà ce qui se passe, vous allez connaître cette fluctuation en raison de tous ces problèmes autour du gaz et de l’électricité, parce que le gaz n’est pas quelque chose que nous contrôlons directement, vous devez les payer, ils ne vous donneront pas de gaz tant que vous n’aurez pas payé. Nous cherchons donc des moyens de résoudre ce problème”, a-t-il expliqué.

Leave A Reply

Your email address will not be published.