La FCTA entend ressusciter la société de transport urbain d’Abuja

Détails avec Hudu Yakubu, Abuja

0 47

Le Comité exécutif du Territoire de la Capitale Fédérale (EXCO) a approuvé la mise en place d’un groupe de travail technique ministériel pour élaborer les modalités de réanimation de la Compagnie de Transport Urbain de Masse d’Abuja (AUMTCO).

C’est l’un des points forts de la décision prise lors de la réunion du Comité exécutif du FCT présidée par le ministre du FCT, Mallam Muhammad Musa Bello, et d’autres acteurs importants présents.

Le Comité exécutif a ordonné que la société de transport soit réanimée pour atteindre les objectifs de fournir des services de transport de masse efficaces et efficients aux résidents du territoire de la capitale fédérale, conformément à l’objectif qu’elle s’est fixé.

Le Ministre du FCT, Mallam Muhammad Musa Bello, a mis au défi l’équipe technique composée du Secrétariat des Transports, du Secrétariat des Services Juridiques, du Département du Trésor, d’Abuja Investment Company Limited et d’Abuja Infrastructure Investment Centre de s’assurer que l’AUMTCO soit relancée afin de fournir un système de transport de masse par bus de classe mondiale, abordable et fiable pour le territoire de la capitale fédérale.

Le ministre a déclaré que l’administration du Territoire de la capitale fédérale doit travailler efficacement pour faire respecter l’interdiction des motos commerciales (Okada) dans la capitale fédérale, Abuja.

Groupe de travail conjoint

Le Comité exécutif a également approuvé le renforcement de la task force conjointe comprenant les agences de sécurité et les départements concernés de la FCTA pour soutenir la Direction des services de la circulation routière (DRTS).

En conséquence, le Comité exécutif a approuvé le projet pilote de recensement des conducteurs de motocyclettes commerciales dans le territoire de la capitale fédérale afin de constituer une base de données indispensable à l’établissement de profils de sécurité.

Le Comité exécutif a noté les retombées sociales qui résulteraient de la mise en œuvre de sa décision et a donc demandé au Secrétariat des transports de collaborer avec le Secrétariat du développement social et l’Agence des entreprises d’Abuja (AEA), afin de mettre en place un programme d’acquisition de compétences pour les conducteurs de motos commerciales désireux d’exercer un nouveau métier.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.