Nigeria : le taux d’inflation augmente de 19,64 % en juillet 2022

Précisions de Florence Adidi-Abuja

0 50

Le Bureau national des statistiques NBS indique que l’inflation globale pour juillet 2022 est de 19,64 pour cent sur une base annuelle.

Ce taux est supérieur de 2,27 points de pourcentage par rapport au taux enregistré en juillet 2021, qui était de 17,38%.

Cela implique que le taux d’inflation global a augmenté en juillet 2022 par rapport au même mois de l’année précédente (c’est-à-dire juillet 2021).

Des augmentations ont été enregistrées dans toutes les divisions de la Classification de la consommation individuelle selon l’usage (COICOP) qui ont donné l’indice global.

L’augmentation de l’inflation a été causée par une augmentation de l’indice des produits alimentaires attribuée à la perturbation de l’approvisionnement en produits alimentaires, une augmentation du coût du transport résultant du coût plus élevé de l’énergie, une augmentation des coûts d’importation due à la dépréciation de la monnaie, ainsi qu’une augmentation générale du coût de production.

Ceci est contenu dans une déclaration sur l’indice des prix à la consommation CPI pour Juillet 2022 par le Statisticien Général de la Fédération, Directeur Général, Bureau National des Statistiques, Chief Semiu Adeyemi Adediran à Abuja.

Selon la déclaration, “sur une base mensuelle, le taux d’inflation global était de 1,817% en juillet 2022, plus élevé que le taux enregistré en juin 2022 rapporté à 1,816%. La variation en pourcentage de l’IPC composite moyen pour les douze mois se terminant en juillet 2022 par rapport à la moyenne de l’IPC pour la période de douze mois précédente était de 16,75 %, ce qui montre une augmentation par rapport aux 16,30 % enregistrés en juillet 2021”.

Indice composite des produits alimentaires
Le patron du NBS a déclaré que l’indice composite des produits alimentaires sur une base annuelle était de “22,02% en juillet 2022, montrant une augmentation par rapport à 21,03% en juillet 2021”. La hausse de l’indice alimentaire est due à “l’augmentation des prix du pain et des céréales, des produits alimentaires n.c.a., des pommes de terre, de l’igname et des autres tubercules, de la viande, du poisson, des huiles et des graisses”.

En glissement mensuel, “le sous-indice des produits alimentaires en juillet 2022 a été de 2,04%, inférieur aux 2,05% enregistrés en juin 2022”.

Selon le statisticien général, l’indice pour tous les articles moins les produits agricoles (inflation de base), qui exclut les prix des produits agricoles volatils“a atteint 16,26 % en juillet 2022 sur une base annuelle, ce qui est plus élevé que les 13,72 % enregistrés en juillet 2021. En glissement mensuel, le sous-indice de base était de 1,75 % en juillet 2022, en hausse par rapport au 1,56 % enregistré en juin 2022”.

Les plus fortes augmentations ont été enregistrées dans les prix du gaz, des combustibles liquides, des combustibles solides, du transport de passagers par route, du transport de passagers par air, des vêtements, du nettoyage, de la réparation et de la location de vêtements.

En examinant la répartition urbaine et rurale de l’indice des prix à la consommation, “l’indice de l’inflation urbaine en glissement annuel était de 20,09 % en juillet 2022. Ce taux est plus élevé que celui de 18,01 % enregistré en juillet 2021”. En glissement mensuel, “le taux d’inflation urbaine était de 1,8209 % en juillet 2022, soit une baisse par rapport à juin 2022 (1,8211 %)”.

Inflation rurale
L’inflation rurale s’est établie à 19,22 % en juillet 2022 en glissement annuel, “en hausse par rapport aux 16,75 % enregistrés en juillet 2021”. En glissement mensuel, le taux rural “était de 1,811 pour cent en juillet 2022, également supérieur à 1,809 pour cent en juin 2022″.

L’inflation tous postes des États en juillet 2022 en glissement annuel ” était la plus élevée à Akwa Ibom avec 22,88 %, suivie d’Ebonyi avec 22,51 %, et de Kogi avec 22,08 %, tandis que la hausse la plus lente a été enregistrée à Jigawa avec 16,62 %, suivie de Kaduna avec 17,04 % et de Borno avec 18,04 %. En glissement mensuel, juillet 2022 a enregistré la plus forte hausse dans l’Adamawa avec 2,87%, suivi d’Abuja avec 2,84% et d’Oyo avec 2,77%, tandis que Bauchi a enregistré la plus faible hausse de l’inflation en glissement mensuel avec 0,82%, suivi de Kano avec 0,83% et du Niger avec 1,03%”.

L’inflation du sous-indice alimentaire pour les États en juillet 2022 en glissement annuel “a été la plus élevée à Kwara avec 29,28%, suivie par Akwa Ibom avec 27,22%, et Kogi avec 26,08%, tandis que Kaduna a enregistré la plus faible hausse de l’inflation alimentaire en glissement annuel avec 17,16%, suivie par Jigawa avec 17,46% et Anambra avec 19,25%”.

En glissement mensuel, le sous-indice de l’inflation alimentaire était le plus élevé à Kwara avec 3,90 %, suivi de Delta avec 3,61 % et Benue avec 2,94 %, tandis que Taraba, Gombe et Niger ont enregistré la plus faible hausse de l’inflation mensuelle avec 0,14 %, 0,94 % et 1,13 %.

L’indice des prix à la consommation (IPC) est un indicateur macroéconomique qui fournit une mesure générale de la variation des prix moyens des biens et services couramment achetés par les consommateurs par rapport à une période de référence.

Il s’agit d’un indicateur macroéconomique de base utilisé dans le calcul du taux d’inflation pour la politique, la planification et le suivi d’une économie.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.