Passage au numérique : les parties prenantes au Nigeria signent un protocole d’accord

Détails avec Solomon Chung, Abuja

0 44

Le distributeur national de signaux de radiodiffusion du Nigéria, Integrated Television Services (ITS) et Nigerian Television Authority (NTA)-Star ont signé un protocole d’accord sur la distribution des signaux pour le passage au numérique par la National Broadcasting Commission (NBC).

Le ministre de l’information et de la culture, Lai Mohammed, qui a assisté à la signature du protocole d’accord à Abuja lundi, a expliqué que les décodeurs de la NTA-Star auront désormais des cryptages multiples, ce qui permettra aux téléspectateurs de profiter du contenu de FreeTV en plus du contenu payant.

Selon lui, le protocole d’accord ouvrira la voie à l’octroi de licences aux chaînes par la NBC, créant ainsi des emplois et améliorant l’expérience télévisuelle grâce à un contenu de qualité et attrayant.

Le ministre, qui a décrit le protocole d’accord comme un changement de donne, a déclaré que le DSO est maintenant sur une voie rapide car les services de télévision intégrés utiliseront désormais les installations et les structures de NTA-Star pour la distribution des signaux DSO.

“Le protocole d’accord qui vient d’être signé va accélérer notre déploiement et placer le DSO sur un piédestal plus élevé. C’est pourquoi je l’ai décrit comme un changement de donne. Grâce à ce protocole d’accord, ITS utilisera les structures et les installations de NTA-Star, une plateforme terrestre de télévision payante, réparties dans tout le pays, pour la distribution des signaux. En d’autres termes, ITS deviendra dorénavant le distributeur de signaux dans la structure de NTA-Star “, a-t-il déclaré.

M. Mohammed a également expliqué que la signature du protocole d’accord a donné effet au livre blanc sur le DSO, qui interdit l’autodistribution de la télévision payante terrestre au Nigeria.

Il a déclaré que NTA-Star, qui dispose de plus de 70 sites de transmission répartis dans 35 États et le FCT, a effectivement couvert une grande partie du pays avec ses signaux,

M. Mohammed a ajouté que le gouvernement nigérian s’efforcerait de couvrir au moins 70 % du pays avec le signal de la télévision numérique terrestre (TNT), puis de déployer la technologie Direct To Home (DTH) pour fournir 30 % du signal aux zones situées sur des terrains difficiles, comme les zones fluviales et montagneuses.

Avantages de la radiodiffusion numérique

Le ministre a expliqué que la décision de passer de la télévision analogique à la télévision numérique, à la suite d’un traité signé lors de la Conférence régionale des radiocommunications (CRR-06) qui s’est tenue à Genève (Suisse) le 16 juin 2006, vise à créer une société de l’information plus équitable, plus juste et plus axée sur les personnes, qui reliera les populations mal desservies et les communautés éloignées, réduisant ainsi la fracture numérique.

“Les principaux avantages de la télédiffusion numérique sont les suivants : Un choix plus large de chaînes de télévision et de radio ; une image améliorée, par exemple en HD, UHD et son haute fidélité ; une plus grande flexibilité avec la possibilité d’une réception portable et mobile ; des services d’information améliorés, notamment le guide électronique de programmation ou des services de télétexte améliorés (avec des graphiques améliorés) ; un potentiel d’interactivité ; et une concurrence et une innovation accrues sur le marché, grâce à l’arrivée potentielle de nouveaux entrants à différents niveaux de la chaîne de valeur, par exemple de nouveaux fournisseurs de services, des diffuseurs, etc.”

Le directeur général de la NBC, M. Balarabe Ilelah, a déclaré que la signature est une étape importante dans l’offre d’une expérience de radiodiffusion numérique qui changera la vie des gens et aura le potentiel de stimuler notre économie.

“Le projet est porteur de nombreuses promesses pour notre industrie et ses acteurs clés, en particulier les esprits créatifs dans les domaines de la production et de la distribution de contenu. Les efforts pour faire passer le Nigéria à la radiodiffusion numérique ont commencé en 2006, mais nous avons manqué consécutivement trois échéances, respectivement en 2012, 2015 et 2017.

“Nous avons trouvé un antidote à notre défi, à savoir un déploiement national simultané avec une pénétration du signal d’au moins 70 % et une couverture des frontières territoriales du Nigeria.

“Après la signature de ce protocole d’accord, nous attendons des deux parties qu’elles travaillent assidûment à la construction de l’infrastructure de radiodiffusion requise pour assurer un passage au numérique sans heurts à travers le Nigeria grâce à la télévision numérique terrestre (TNT). Elles introduiront et adopteront également une technique de Simulcrypt pour intégrer les contenus de Free TV et de NTA-Star (Pay TV) en utilisant des équipements DTT à travers le Nigéria”.

Ilelah a déclaré qu’ainsi, le système devrait faire passer les plus de 30 millions de foyers télévisés du Nigeria à la diffusion numérique.

“De manière plus significative, nous nous attendons à ce que le Nigeria, d’ici quelques mois, arrête la transmission analogique dans les États déjà allumés et commence à exploiter tout le potentiel d’une économie numérique.”

Le directeur financier de NTA-Star, M. Brolaleyn Linying Nan, qui représentait le PDG de NTA-Star, a signé au nom de l’organisation, tandis que le directeur général de ITS, Engr. Sadeeq Musa, a signé au nom de l’organisation.

La cérémonie de signature du protocole d’accord s’est déroulée en présence du directeur général de la Commission nationale de radiodiffusion, Mallam Balarabe Ilelah, du directeur général par intérim de la NTA et président de NTA-Star, M. Abdulhamid Dembos, du président de DIGITEAM Nigeria, Engr. Edward Amana, du président de la Set Up Box Manufacturers Association of Nigeria, Sir Godfrey Ohuabunwa, et du directeur général de Pinnacle Communications, Engr. Olusegun Yakubu, entre autres parties prenantes.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.