État de Nasarawa : un syndicat de travailleurs réfute le rapport de BudgIT sur les salaires impayés

Détails avec Amina Mohammed, Lafia

0 46

Le Congrès du Syndicat des Travailleurs Nigérians (NLC) de l’Etat de Nasarawa a démenti les rapports de BudgIT sur les salaires impayés des travailleurs dans l’Etat.

Le président du NLC, le camarade Yusuf Iya, a déclaré cela lors d’un point de presse au bureau du NLC à Lafia, la capitale de l’État.

Il a indiqué que selon le rapport de BudgIT, l’Etat de Nasarawa est parmi les huit (8) Etats du pays qui ont des arriérés de salaires entre 6 et plus de six (6) mois.

“Nous, les dirigeants de la NLC de l’Etat du Nasarawa, qui sommes les représentants des travailleurs de l’Etat, démystifions, condamnons et décrivons ce rapport comme faux, fallacieux, malveillant, concocté et sans fondement.

“Je tiens à préciser que depuis le début de l’administration de l’Engr Abdullahi Sule, les travailleurs de l’Etat et des collectivités locales, y compris les retraités, n’ont jamais eu d’arriérés de salaire, même d’un mois.

“Il convient de noter que lorsque Engr. Abdullahi Sule est entré en fonction en tant qu’exécutif, il a rencontré le personnel du gouvernement local et les retraités recevant des salaires en pourcentage, il a immédiatement mis fin à cette pratique.

“De même, Son Excellence le Gouverneur a hérité d’un passif salarial qui traîne depuis 2016, s’élevant à 720 000 000,00 naira, il a gracieusement donné son approbation pour le paiement et il a été payé, non seulement cela, Son Excellence Engr Abdullahi Sule a approuvé la mise en œuvre de la promotion en attente qui traîne depuis plus de 14 ans avec une mise en œuvre financière de 216 000 000 naira, ajoutant ainsi la somme à la masse salariale de l’État jusqu’à ce jour et il n’a jamais refusé de payer pour un mois,” a affirmé le camarade Iya.

Il a également appelé les Nigérians à ne pas tenir compte du rapport car il s’agit d’un gadget visant à semer la confusion et le désordre politique dans l’Etat de Nasarawa.

Dans un développement connexe, le secrétaire de presse en chef (CPS) du gouverneur de l’Etat de Nasarawa, Ibrahim Addra, a déclaré que le gouvernement ne doit pas un seul mois de salaire à ses travailleurs.

Il a déclaré que l’accent est nécessaire pour corriger l’impression erronée créée par le rapport BudgIT ” Enquête subnationale sur les salaires 2022 “.

“Nous mettons au défi BudgIT d’admettre qu’il a fait une erreur et de présenter une déclaration catégorique et des excuses concernant le statut du paiement des salaires dans l’Etat de Nasarawa”, a indiqué le CPS.

Leave A Reply

Your email address will not be published.