État de Kwara: vers l’autonomisation de 30 000 femmes commerçantes

Propos recueillis par Tunde Akanbi depuis la capitale Ilorin

0 146

Le Conseil exécutif de l’Etat de Kwara a approuvé un programme visant à autonomiser au moins 30 000 femmes petits commerçants avec une subvention de 20 000 N chacun au cours des six prochains mois.

Lors d’une présentation au Conseil mercredi, le Secrétaire du gouvernement de l’Etat de Kwara, le Professeur Mamman Jubril, a déclaré que le programme serait mis en œuvre dans le cadre du programme d’investissement social de l’Etat de Kwara.

Le professeur Jubril a précisé que les bénéficiaires seraient répartis dans les 16 zones de gouvernement local de l’État.

“Pour stimuler les micro, petites et moyennes entreprises locales, l’agence (KWASSIP) juge nécessaire d’autonomiser les femmes dans les 16 gouvernements locaux de l’État de Kwara. Il s’agit d’une autre dimension visant à garantir que les femmes qui n’ont généralement pas accès aux facilités financières bénéficient d’un soutien financier par le biais du programme.

Il peut être intéressant pour le conseil de noter que ce programme, qui est domestiqué et financé par le gouvernement de l’État, est une réplique du projet de la Banque mondiale (projet “Nigeria for Women”). Toutefois, l’État a demandé à la Banque mondiale d’inclure l’État de Kwara parmi les États bénéficiaires au Nigeria afin de compléter les efforts du gouvernement de l’État”, a révélé le professeur Jubril.

Partenariat avec MTN

Pour des raisons d’efficacité, de transparence et de facilité de décaissement dans les 193 circonscriptions de l’État, M. Jubril a intimé que le gouvernement s’associerait au fournisseur de services MTN Nigeria (Mobile Money, MoMo) qui compte plus de 5000 agents de paiement.

Le programme, a-t-il ajouté, engloutirait 658 millions de naira et aurait d’énormes retombées sur le secteur microéconomique de l’État.

Les membres du Conseil ont tour à tour salué l’initiative qui, selon eux, contribuera à la croissance des petites entreprises et à la lutte contre l’extrême pauvreté.

La réunion du Conseil était présidée par le gouverneur AbdulRahman AbdulRazaq qui a noté que l’administration restait engagée dans la détresse des opprimés, y compris dans l’approfondissement de l’inclusion financière.

KWASSIP, l’agence de mise en œuvre, a mené des programmes de sécurité sociale similaires, notamment Owo Isowo, Owo Arugbo et Kwapreneur, qui ont bénéficié à plus de 100 000 personnes au cours des deux dernières années.

Selon le Social Innovation and Research Institute/Northeast Humanitarian Innovation Hub, un récent rapport d’évaluation de l’impact social du KWASSIP a montré que pas moins de 90 % des bénéficiaires ont affirmé que le programme avait eu un impact considérable sur eux.

En mars 2022, un groupe de recherche militaire avait déjà tiré des conclusions similaires sur le programme de sécurité sociale de l’État, affirmant que KWASSIP pourrait sortir au moins 50 000 personnes de l’extrême pauvreté au cours des cinq prochaines années.

Leave A Reply

Your email address will not be published.