Nigéria: la ministre des Finances convoquée par les législateurs au sujet du paiement des subventions

Fait rapportés par Gloria Essien, Abuja

0 130

La commission ad hoc de la Chambre des représentants du Nigeria, qui enquête sur les subventions pétrolières versées entre 2013 et 2022, a convoqué la ministre des Finances, du Budget et de la Planification nationale, Hajia Zainab Ahmed, afin qu’elle se présente devant elle le mardi 16 août pour être interrogée.

Mme Ahmed doit se présenter devant la commission avec tous les documents demandés par les législateurs concernant les demandes et les paiements de subventions au cours de la période examinée.

Le président de la commission, Ibrahim Aliyu, a remis la convocation avec l’accord des membres de la commission lorsque le directeur des finances nationales du ministère des Finances, M. Stephen Okon, a répondu aux questions sur le sujet.

Aliyu a itimé : “Nous donnons au ministre des Finances une semaine pour se présenter devant ce comité et faire des présentations.”

M. Aliyu a regretté l’absence de nombreuses agences, qui devaient se présenter pour l’enquête.

Selon lui, parmi les agences qui n’ont pas envoyé de communications à la commission figurent le DSS, Shell, l’inspecteur général de la police et le bureau du comptable général, entre autres.

La commission a toutefois demandé certains documents au ministre, insistant sur le fait qu’ils étaient nécessaires pour l’enquête.

“La commission vous a demandé de connaître le montant total débloqué du compte de recettes consolidé en tant que paiements de subventions de janvier 2013 à ce jour ; le montant total débloqué d’autres comptes que le compte de recettes consolidé en tant que paiements de subventions de janvier 2013 à ce jour ; une ventilation des bénéficiaires, des entreprises qui ont bénéficié de déblocages du compte de recettes consolidé et d’autres comptes de recettes en tant que paiements de subventions.

”La commission souhaite également que le ministère identifie chaque bénéficiaire avec le montant qui lui a été envoyé mois par mois, couvrant la période de janvier 2013 à ce jour ; toutes les correspondances entre le ministère fédéral des Finances et la Banque centrale du Nigeria concernant les paiements de subventions de janvier 2013 à ce jour.

“Il a également fourni des preuves du dépôt de devises sur un compte de recettes consolidé par la Nigerian National Petroleum Corporation, NNPC, aujourd’hui limitée, en tant que recettes de janvier 2013 à ce jour”, a-t-il déclaré.

Leave A Reply

Your email address will not be published.