”Le plan de développement national du Nigeria doit être mis en œuvre rapidement” (Prof Na-Allah)

Détails avec Florence Adidi, Abuja

0 252

La mise en œuvre du plan de développement national 2021-2025 du Nigeria doit être rapide et sans compromis pour obtenir des résultats rapides et durables.

C’est ce qu’a révélé le professeur Abdelrazaq Na-Allah, directeur du Centre pour le développement de l’entrepreneuriat de l’université d’Abuja, lors d’un atelier de sensibilisation sur le plan de développement national, au cours duquel le projet de soutien de l’UE à la mise en œuvre des politiques économiques nationales a été lancé à Abuja, la capitale du Nigeria.

Le professeur Na’Allah a déclaré qu’il ne fallait pas retarder la mise en œuvre, quelle que soit l’imperfection du plan, car “un plan imparfait mis en œuvre immédiatement et sans pitié réussira toujours mieux qu’un plan parfait (s’il existe) dont la mise en œuvre est retardée”.

Le ministre d’État au budget et à la planification nationale, Prince Clem Agba, a souligné, lors du lancement du projet, que l’une des réalisations de l’atelier serait la traduction du plan de développement national 2021-2025 en une version brochure en plusieurs langues afin de promouvoir l’implication de chaque citoyen dans la gouvernance.

“Je crois savoir que l’un des résultats attendus de l’atelier repose sur la création d’une brochure facilement traduisible en haoussa, en igbo, en yoruba, en pidgin et en braille. Les traductions sont pertinentes pour galvaniser le soutien populaire, ainsi que pour promouvoir la participation des citoyens à la gouvernance”, a-t-il précisé.

Le Prince Agba a ajouté que l’occasion marquait une initiative majeure dans le réoutillage des systèmes et de la principale institution chargée de “définir les priorités économiques nationales et les stratégies de mise en œuvre”.

Mme Cecile Pelzer, cheffe de la coopération de la délégation de l’UE au Nigeria et à la CEDEAO, a fait remarquer que le partenariat entre l’UE et le Nigeria visait à tirer le meilleur parti des ressources du pays et à contribuer à surmonter les obstacles.

“C’est pourquoi l’UE et le Nigeria entretiennent une relation bilatérale très substantielle et intéressante, qui englobe la coopération politique, sécuritaire, économique et commerciale ainsi qu’un portefeuille actif de développement”, a-t-elle déclaré.

Le contrat de service d’assistance technique visant à renforcer la capacité de mise en œuvre des politiques économiques nationales, y compris la documentation des projets de l’UE au Nigeria, s’élève à 1,125 million d’euros (environ 480,3 millions de naira).

Leave A Reply

Your email address will not be published.