Le Nigeria s’apprête à accueillir La semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information de l’UNESCO

Détails avec Solomon Chung, Abuja

0 37

Le gouvernement nigérian s’apprête à accueillir la semaine de l’UNESCO 2022 sur l’éducation aux médias et à l’information, à laquelle environ 193 membres de l’UNESCO sont attendus.

Les autorités nigérianes ont déclaré que la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (GMIL) de 2022, que le Nigeria doit accueillir à Abuja du 24 au 31 octobre, donnera un coup de fouet à la campagne gouvernementale en cours contre les fausses nouvelles, la désinformation et les discours de haine.

Le ministre de l’Information et de la Culture du pays a déclaré cela à Abuja vendredi lorsqu’il a inauguré le Comité d’organisation local (COL) de l’événement, composé de 25 membres. “Accueillir la SMIL 2022 contribuera grandement à lutter contre la tendance croissante aux fausses nouvelles, à la désinformation et aux discours de haine, renforçant ainsi la campagne que nous avons lancée en 2018 contre ces pratiques”, a-t-il déclaré.

De gauche à droite : le conseiller régional pour l’éducation du bureau régional de l’UNESCO à Abuja, M. Albert Mendy ; le secrétaire permanent du ministère fédéral de l’information et de la culture, Dr. Ifeoma Adaora Anyawutaku et le ministre de l’information et de la culture, Alhaji Lai Mohammed, lors du dévoilement du logo de la Semaine de l’UNESCO pour l’information et l’alphabétisation dans les médias 2022 à Abuja vendredi.

 

Alhaji Mohammed a indiqué que la décision de donner au Nigeria le droit d’accueillir le Forum témoigne du fait que le pays est connu pour être un fervent défenseur de l’éducation aux médias et à l’information (MIL).

“En 2013, le Nigeria a accueilli avec succès le premier Forum mondial de partenariat sur l’éducation aux médias et à l’information, baptisé Abuja 2013. Ce forum a donné naissance à l’Alliance MIL de l’UNESCO ainsi qu’à d’autres initiatives, dans le cadre de notre désir collectif de réaliser l’éducation aux médias et à l’information pour tous et par tous. La contribution du Nigeria à la naissance et à la croissance du MIL, en particulier dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest, a joué un rôle important dans la décision de l’UNESCO d’offrir à notre pays le droit d’accueillir cet événement”, a-t-il ajouté.

Le ministre a chargé les membres du comité d’organisation, issus des secteurs public et privé, du monde universitaire, des médias et de la société civile, entre autres, de mettre à profit leur riche expérience pour organiser un événement réussi, affirmant que l’on n’attendait rien de moins d’un comité de si haut niveau.

“Depuis que nous avons accepté d’accueillir la 11e édition de la Semaine mondiale de la maîtrise de l’information et des médias, nous travaillons avec le Secrétariat de l’UNESCO, le Bureau régional de l’UNESCO à Abuja et d’autres parties prenantes afin d’accueillir le monde entier pour un événement digne et mémorable.

“Un aspect essentiel de cette préparation est le choix du thème et l’élaboration de la note conceptuelle. Permettez-moi de vous informer que ces deux activités ont été menées à bien.

En conséquence, le thème de la Journée mondiale de l’éducation aux médias et à l’information de cette année, qui a été dûment approuvé par l’UNESCO, est : “Nourrir la confiance : Un impératif de l’éducation aux médias et à l’information”. Ce thème met en évidence la manière dont l’éducation aux médias et à l’information (EMI) contribue à nourrir la confiance et à lutter contre la méfiance”, a-t-il expliqué.

Alhaji Mohammed, qui a profité de l’occasion pour dévoiler le logo de la Semaine de l’éducation aux médias, a déclaré que la GMIL 2022 verrait des participants de plus de 193 pays membres de l’UNESCO y assister physiquement et virtuellement.

Il a précisé que le COL sera assisté par neuf sous-comités : Lieu et hébergement, finances, sponsoring et marketing, médias et publicité, protocole et sécurité, transport et logistique, divertissement et cérémonial, technique et mobilisation, ainsi que le secrétariat.

Le ministre a remercié le président Muhammadu Buhari d’avoir gracieusement approuvé l’organisation de l’événement et d’avoir accepté de déclarer ouverte la session de haut niveau, tout en félicitant le délégué permanent du Nigeria auprès de l’UNESCO, M. Hajio Sani, le sous-directeur général chargé de la communication et de l’information au siège de l’UNESCO, M. Tawfik Jelassi, et l’équipe du ministère pour les efforts qu’ils ont déployés afin d’assurer le succès de la GMIL.

Le COL sera présidé par le ministre de l’information et de la culture, Alhaji Lai Mohammed, tandis que le secrétaire permanent du ministère, le Dr Adaora Ifeoma Anyawutaku, en sera le vice-président.

Les membres comprennent des représentants des ministres de la communication et de l’économie numérique, de l’éducation et des affaires étrangères, l’ambassadeur/délégué permanent auprès de l’UNESCO, M. Hajo Sani, le directeur régional par intérim du bureau régional de l’UNESCO à Abuja, les assistants spéciaux du président, le bureau du ministre de l’information et de la culture, MM. Segun Adeyemi et M. Williams Adeleye ; le directeur chargé de la communication publique et de l’orientation nationale au sein du ministère fédéral de l’information et de la culture (FMIC), M. Sunday Baba ; le directeur des finances et de la comptabilité du FMIC, M. Kayode Musbau et le directeur général du Advertising Practitioners Council of Nigeria, M. Olalekan Fadolapo.

Les autres participants sont les directeurs généraux de la Federal Radio Corporation of Nigeria et de la National Broadcasting Commission, respectivement le Dr Mansur Liman et M. Balarabe Shehu Ilelah, le DG par intérim de la NTA, M. Salihu Dembos, le bibliothécaire national et directeur général de la Bibliothèque nationale du Nigeria, le Prof. Idowu Olagunju ; des représentants du Contrôleur général, Service des douanes du Nigeria, du Contrôleur général, Service de l’immigration du Nigeria, de l’Association des agences de publicité du Nigeria et de l’Association des opérateurs de télécommunications agréés du Nigeria ; le Directeur exécutif, Centre africain pour les médias et l’information (AFRICMIL), représentant la société civile, Dr. Chidoh Onumah ; maître de conférences, Département de la communication de masse, Université de Lagos, Dr. Suraj Olunifesi ; secrétaire, Media and Information Literacy Coalition of Nigeria, représentant la jeunesse, M. David Osaghe et le directeur adjoint (bilatéral/UNESCO), FMIC, M. Ifeanyi Okereke.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.