Le Nigeria coopère avec la République tchèque pour le développement agricole et la technologie

0 82

Afin de révolutionner l’agriculture et la transformation des aliments par l’adoption de technologies modernes, l’agence nationale pour les infrastructures scientifiques et techniques (NASENI) a fait valoir qu’elle allait s’associer à la République tchèque pour développer le secteur agricole du Nigeria.

Le vice-président exécutif de la NASENI, le professeur Mohammed Haruna, a révélé cela lors d’une cérémonie de l’Institut de développement et de machinerie agricole (AMEDI) à Lafia, dans l’État de Nasarawa.

Haruna a expliqué que la création d’AMEDI dans l’État faisait partie des directives du président Muhammadu Buhari visant à révolutionner l’agriculture dans le pays, ajoutant que son agence avait réussi à développer certains équipements et machines pertinents dans la chaîne de valeur alimentaire – de la culture à la plantation, au désherbage, à la récolte, à la post-récolte et à la conservation des aliments.

Selon ses propres mots : “Cet institut est mandaté pour s’appuyer sur ce succès et servir de site pilote pour la mise en œuvre de l’accord entre le Nigeria et la République tchèque sur l’agriculture, tel qu’approuvé par le président Buhari pour le comité présidentiel de mise en œuvre. En collaboration avec l’agence de technologie de la République tchèque, NASENI et AMEDI Lafia effectueront des recherches, développeront les équipements et formeront des Nigérians ordinaires et des professionnels à l’agriculture, à la production alimentaire, à la récolte et à la post-récolte, aux technologies de transformation, à la conservation et au conditionnement des aliments. Le centre transformera également les déchets agricoles en énergie renouvelable, entre autres.”

Pour sa part, le gouverneur de l’État de Nasarawa, Abdullahi Sule, a félicité le gouvernement fédéral pour l’établissement d’AMEDI à Lafia, affirmant que le projet visait à créer de la richesse et à réduire la pauvreté dans le pays.

Il a déclaré : “Ce projet vise à transformer le secteur agricole en un centre industriel, par l’ajout de valeur pour la création d’emplois, l’autonomisation des jeunes et l’acquisition de compétences. Il est pertinent de préciser que l’intervention du gouvernement fédéral dans la conception et l’implantation de ce projet repose sur la conviction que 80 % de l’économie mondiale, elle repose aussi sur la technologie de fabrication avancée. Je suis heureux de vous informer que la NASENI a également mis en place le centre de développement des compétences du Nord-centre dans la collectivité locale de Keffi. Ces efforts seront essentiels à la transformation de notre cher État en un centre d’affaires et permettront sans aucun doute d’accroître la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée pour répondre à l’afflux d’entreprises et d’organisations qui ont manifesté leur intérêt à faire des affaires dans l’État”, a noté le gouverneur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.