État d’Edo: vers l’augmentation des investissements dans la production de palmiers à huile

0 90

Le gouvernement de l’État d’Edo a révélé des plans pour combler, au moins, 20 pour cent du déficit d’approvisionnement du marché de l’huile de palme au Nigeria. Le gouverneur de l’État, Godwin Obaseki, dans un entretien avec les journalistes a révélé avec l’afflux d’investissements dans l’État par le biais du Projet relatif aux palmiers à huile dans l’État d’Edo (ESOPP), il va augmenter massivement la culture de palmiers à huile.

Selon M. Obaseki, l’État a accordé la priorité au développement des plantations de palmiers à huile en raison de son avantage comparatif dans cette culture de rente, après avoir accueilli pendant des années des entreprises cotées à la Bourse du Nigeria, comme Okomu Plc et Presco Plc.

Ses mots : “L’une de mes promesses de campagne était de créer des emplois. Avec ma formation de banquier d’affaires, et compte tenu des aléas de l’économie nigériane, il était évident que nous devions poursuivre la diversification. Avec une population croissante, une façon de diversifier et de créer des emplois était de renvoyer les jeunes à la ferme. Le gouvernement donne la priorité à l’agriculture en garantissant l’accès aux terres et aux services de vulgarisation afin de stimuler la production, ce qui a conduit à la mise en place du programme de palmiers à huile de l’État d’Edo (ESOPP)”, a indiqué M. Obaseki.

Le gouverneur a noté que le Nigeria a un déficit d’approvisionnement en huile de palme brute (CPO) et d’autres produits à base de palmier à huile, en disant que la carence a conduit à l’importation du produit par de nombreuses entreprises.

“Il y a un déficit d’approvisionnement d’environ 650.000mt, qui peut être comblé en cultivant environ 350.000 hectares de plantations de palmiers à huile. À Edo, grâce à l’ESOPP, nous avons déjà commencé la culture de 70 000 hectares et nous ajouterons bientôt 20 000 hectares supplémentaires. Cela signifie que nous comblons l’écart de 20 pour cent, avec environ 100 000 hectares”, a-t-il expliqué.

Leave A Reply

Your email address will not be published.