L’armée nigériane prévient ses officiers contre les mauvaises pratiques en matière d’examens

Propos recueillis par Abdul Mohammed Isa de l'Etat de Niger

0 134

Le commandement de la formation et de la médecine de l’armée nigériane (TRADOC) a appelé ses officiers et ses hommes à respecter le caractère sacré, la sécurité et l’intégrité des examens organisés par le commandement.

Le Commandant de la formation et du doctorat de l’armée nigériane, le Général de division Steven Olabanji, a révélé cela en s’adressant aux membres du jury d’examen de l’armée nigériane et aux observateurs à l’auditorium Ihejirika, Jaji, dans l’État de Kaduna, au Nord du Nigeria.

Le Général Olabanji a insisté sur la nécessité de former des officiers au caractère irréprochable, capables de relever les défis sécuritaires contemporains auxquels le pays est confronté.

Selon ses propres mots : “Les membres du jury d’examen et le personnel de direction pour l’examen de qualification du cours d’état-major supérieur (SSCQE) 2022, doivent faire preuve d’intégrité et de bonne moralité.

“Il incombe au TRADOC NA de créer un nouveau régime d’entraînement réaliste pour l’armée nigériane, conformément à la vision du chef d’état-major des armées.”

Le Général Olabanji a également détaillé que les institutions de formation de l’armée sont repositionnées pour former des officiers et des hommes qui peuvent collectivement atteindre l’objectif de l’armée.

Il a exhorté les membres de l’équipe d’examen à se concentrer sur les responsabilités et les énormes tâches de surveillance, de supervision et de correction des examens de promotion de l’armée, qui exigent discipline, dévouement et équité.

Le Général de division Olabanji a également souligné que “les membres ont été sélectionnés sur la base de leurs capacités connues et de leur droiture, ainsi ils ont et doivent maintenir la confiance que le système a mis en eux en accomplissant diligemment leurs tâches sans aucun préjudice.”

Il a toutefois souligné la tolérance zéro de l’armée à l’égard des mauvaises pratiques d’examen et a conseillé aux officiers participant à l’examen de promotion de se concentrer, de donner le meilleur d’eux-mêmes et d’éviter toute forme de distraction.

Dans son discours à l’équipe d’examen, le commandant du corps d’infanterie, le général de division VO Ezugwu, a apprécié le soutien continu du chef d’état-major de l’armée pour s’assurer que les officiers de l’armée de terre soient correctement formés.

Le Général Ezugwu a ajouté que le Centre du Corps d’Infanterie de l’Armée Nigériane veillerait à ce que la sécurité et l’administration de tous les membres participants soient gérées de manière adéquate.

Leave A Reply

Your email address will not be published.