La police nigériane dénonce la possession et l’usage illégales d’uniformes

0 206

La police nigériane s’inquiète de la possession et de l’utilisation incessantes et non autorisées d’uniformes et d’accessoires de la police par certains individus, réalisateurs de films et de sketches, ainsi que de la vente illégale de matériel et d’accessoires de la police par des commerçants dans des magasins ouverts non approuvés ni reconnus par les autorités policières.

Cette préoccupation a été exprimée dans une déclaration signée par le responsable des relations publiques de la police, le surintendant adjoint de la police DSP Muyiwa Adejobi, qui a déclaré que l’Innspecteur Général de la Police (IGP) a également désapprouvé la manière dégradante dont les réalisateurs de films et de sketches dépeignent l’institution policière dans leurs films et sketches, en utilisant l’uniforme de la police sans recourir aux dispositions de la section 251 du Code pénal et celle de 133 du Code pénal, qui criminalisent une telle utilisation non autorisée et prévoient les sanctions nécessaires.

Le communiqué indique également que le chef de la police a demandé à tous les commandements et formations, à l’unité de surveillance de l’IGP, aux prévôts et à l’escouade X d’arrêter et de poursuivre immédiatement, conformément à la loi, toutes les personnes ou groupes de personnes se livrant à la vente illégale d’uniformes et d’accessoires de police dans leurs juridictions, tandis que les réalisateurs de films ou de sketches qui présentent les officiers de la police nigériane sous un mauvais jour, sans avoir demandé et obtenu une lettre d’autorisation en bonne et due forme pour ces représentations, doivent cesser avec effet immédiat ou subir toute sanction de la loi.

L’IGP réitère l’engagement de la police à garantir le respect de la loi, puisque le responsable des relations publiques de la police a été chargé de veiller à ce que toutes les demandes d’autorisation d’utilisation d’articles de la police dans les films soient rapidement autorisées, conformément aux lois en vigueur, afin de véhiculer de bonnes valeurs, d’impressionner positivement le public nigérian et d’ajouter de la valeur à notre système.

Il s’agit également d’offrir aux policiers des innovations modernes leur permettant de remplir activement leurs fonctions et des modèles à l’écran qui influenceront leur vie et leur carrière, et par conséquent d’améliorer les mécanismes de sécurité au Nigeria.

L’inspecteur général de la police est convaincu qu’un tel état d’esprit dans la production de films, la réglementation de la vente, de la possession et de l’utilisation d’uniformes et d’accessoires de police aura certainement un impact positif sur la résurrection des valeurs morales et la correction des perceptions et idéologies erronées concernant la commission de crimes dans notre société.

Il est évident que cette mesure permettra de freiner la prolifération des kits, des uniformes et des accessoires de la police et de réduire les crimes induits par les imposteurs de la police dans notre société.

Leave A Reply

Your email address will not be published.