Conflit Russie-Ukraine: Mikolaïv et le sud de l’Ukraine lourdement frappés par des bombardements

0 26

Plusieurs localités dans le sud de l’Ukraine, dont Mikolaïv, ont fait l’objet de bombardements dans la nuit de samedi à dimanche. Le président ukrainien a appelé, samedi soir, la population à évacuer la région de Donetsk, dans l’est du pays, cible des frappes russes. De son côté la Russie a invité des experts des Nations unies à enquêter sur l’attaque de la prison d’Olenivka, survenue vendredi. Suivez ici les derniers développements de la guerre en Ukraine.

Un premier chargement de céréales ukrainiennes destinées à l’exportation pourrait quitter les ports de la mer Noire lundi, a déclaré un porte-parole du président turc Recep Tayyip Erdogan.

“Si toutes les modalités sont achevées d’ici là, il semble qu’il y a une forte possibilité que le premier navire parte demain (lundi)”, a dit Ibrahim Kalin à la chaîne turque Kanal 7.

La Turquie, qui contrôle les détroits de la mer Noire, a contribué avec les Nations unies à la conclusion d’un accord, signé le 22 juillet dernier entre la Russie et l’Ukraine, sur la reprise des exportations de céréales bloquées par la guerre en Ukraine.

La Flotte russe se dotera “dans les prochains mois” d’un nouveau missile de croisière hypersonique Zircon qui “ne connaît aucun obstacle”, a annoncé dimanche le président Vladimir Poutine, en pleine offensive russe en Ukraine.

La Flotte russe “est capable d’infliger une riposte foudroyante à tous ceux qui décideront de porter atteinte à notre souveraineté et liberté”, a assuré Vladimir Poutine, lors d’une parade navale à Saint-Pétersbourg, soulignant que ses équipements militaires “font l’objet d’un perfectionnement permanent”. Il a cité notamment les “missiles hypersoniques ultramodernes Zircon qui ne connaissent aucun obstacle”.

D’une portée maximale d’environ mille kilomètres, les missiles de croisière Zircon appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie et que Vladimir Poutine qualifie d’“invincibles”. Leurs essais sont effectués depuis octobre 2020.

L’Ukraine a démenti dimanche avoir attaqué au drone l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire en Crimée, une frappe qui a fait six blessés selon Moscou, qualifiant les accusations russes de “provocation délibérée”.

Les accusations russes sur “une soi-disant attaque ukrainienne de l’état-major de la Flotte russe à Sébastopol” sont “une provocation délibérée”, a déclaré Serguiï Bratchouk, porte-parole de l’administration régionale d’Odessa, dans une vidéo sur Telegram. “La libération de la Crimée ukrainienne occupée se passera d’une autre manière, beaucoup plus efficace”, a-t-il ajouté.

Une attaque au drone a visé, dimanche, l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol, faisant au moins cinq blessés, a indiqué le gouverneur de cette ville de la péninsule annexée de Crimée, Mikhaïl Razvozjaïev.

“Ce matin, les nationalistes ukrainiens ont décidé de nous gâcher la Journée de la Flotte russe” célébrée en Russie dimanche, a-t-il écrit sur Telegram. Il a précisé qu’un drone s’était posé dans la cour de l’état-major de la Flotte et fait état de cinq blessés parmi les employés de l’état-major.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’armée ukrainienne a fait état de frappes d’artillerie russes notamment à Bakhmout et Kramatorsk, près de la ligne de front.

Sur le front sud, la ville de Mykolaïv a été lourdement frappée par des bombardements, “probablement les plus forts jamais survenus”, selon son maire.

On a entendu de puissantes explosions entre 1 h et 5 h du matin. Un certain nombre d’objets ont été détruits, des bâtiments résidentiels ont été endommagés. Plusieurs incendies se sont déclarés sur les sites touchés“, a précisé Oleksandr Senkevych sur Telegram.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé, samedi soir, les habitants de la région de Donetsk à évacuer pour échapper à la “terreur russe” et aux bombardements sur ce territoire de l’est du pays, largement sous contrôle de Moscou.

“Une décision gouvernementale a été prise sur l’évacuation obligatoire de la région de Donetsk”, a déclaré le chef d’État dans une adresse vidéo en soirée. “S’il vous plaît, évacuez”, a-t-il demandé. “Plus les habitants quittent la région de Donetsk maintenant, moins l’armée russe tuera de personnes”.

“À ce stade de la guerre, la terreur est la principale arme de la Russie”, a-t-il martelé.

La Russie a invité des experts des Nations unies et de la Croix-Rouge à enquêter sur les circonstances du décès de dizaines de prisonniers de guerre ukrainiens, vendredi dans la prison d’Olenivka, située dans la partie de la région de Donetsk gouvernée par les séparatistes pro-russes, a déclaré dimanche le ministère russe de la Défense.

Dans un communiqué, ce dernier dit avoir pris cette initiative “dans l’intérêt de la conduite d’une investigation objective”.

Les séparatistes accusent l’armée ukrainienne d’avoir bombardé la prison à l’aide de lance-roquettes multiples américains Himars et annoncé un bilan de 53 morts. L’Ukraine nie toute responsabilité et accuse à l’inverse l’armée russe d’avoir pilonné la prison pour dissimuler les mauvais traitements infligés aux détenus.

 

Avec AFP/ Reuters

Leave A Reply

Your email address will not be published.