Grève des professeurs : le Syndicat des travailleurs organise un grand rassemblement à Abuja

0 149

La manifestation nationale déclarée par le Syndicat des travailleurs nigérians NLC pour faire connaître ses doléances concernant la grève de cinq mois du Syndicat du personnel académique des universités ASUU au Nigeria a débuté à Abuja, la capitale du Nigeria, ce mercredi.

Les syndicats des universités publiques, tels que l’ASUU, le NASU (Syndicat du personnel non académique), le SSANU ( Syndicat du personnel supérieur des universités nigérianes) et le NAAT ( Association nationale des technologues académiques), sont tous en grève, ce qui signifie que tous les étudiants de ces écoles sont restés à la maison.

Au cours de ces rassemblements dans tous les États et du “Mega”, qui se tient à Abuja, le NLC affirme que c’en est assez.

Les travailleurs, par milliers, ont convergé vers la Fontaine de l’Unité d’Abuja, prenant déjà la position d’un terrain de rassemblement pour être adressé par le président de la NLC et d’autres dirigeants syndicaux avant le match pacifique vers leurs destinations.

Le président de la NLC, Ayuba Wabba, s’est adressé aux manifestants et leur a rappelé qu’il s’agissait d’une manifestation pacifique et qu’elle devait le rester.

Selon lui, “le gouvernement fédéral s’est contenté d’un discours sur l’éducation et le bien-être des travailleurs des établissements d’enseignement supérieur.

“Ceux qui sont aujourd’hui à la tête du pays ont bénéficié d’un secteur de l’éducation florissant dans le passé et d’une éducation gratuite et de qualité”.

Le président de la NLC a rejeté ce qu’il a appelé les insinuations du gouvernement selon lesquelles la manifestation perturberait la paix de la nation.

S’exprimant lors d’une interview à Uyo, la capitale de l’État d’Akwa-Ibom, dans le sud-sud du Nigeria, en marge de la 18e NLC Rain School, lundi, Ayuba Wabba a déclaré que la manifestation était devenue nécessaire après l’échec des autres interventions de la direction de la NLC auprès du gouvernement pour mettre fin à l’action industrielle menée depuis plus de cinq mois par l’Academic Staff Union of Universities ASUU et d’autres syndicats dans les universités.

La NLC a également menacé d’entamer une grève d’avertissement de trois jours si la manifestation ne donne pas les résultats escomptés.

“Nous avons pris trois niveaux de décision. Le premier est la manifestation qui sera nationale. Après la manifestation, une grève nationale d’avertissement de trois jours sera lancée, et s’ils ne parviennent pas à résoudre les problèmes et à ramener nos enfants à l’école, nous entamerons une grève illimitée.

“C’est la décision de notre Conseil exécutif national, et ce qui leur sera utile, c’est de vérifier le délai que nous leur avons donné pour résoudre les problèmes. Nous sommes optimistes et pensons qu’ils seront disposés à le faire cette fois-ci, car nous sommes également prêts à ramener nos enfants à l’école”, a déclaré M. Wabba.

Leave A Reply

Your email address will not be published.