Conseil des ministres: une enveloppe de 707 millions de naira approuvée pour des équipements d’aviation au Nigéria

Précisions de Timothy Choji depuis Asorock, Présidence nigériane

0 71

Le Conseil des ministres, communénement baptisé le Conseil exécutif fédéral a approuvé N707. 9 millions de naira pour l’acquisition d’outils d’investigation consacré au Bureau d’enquête sur les accidents du secteur de l’aviation nigérian.

Le ministre de l’aviation, Hadi Sirika, a fait cette révélation lors d’un briefing aux correspondants de la State House à la fin de la réunion du Conseil ce mercredi, présidée par le Président Muhammadu Buhari.

Il a déclaré que l’outil, une fois acquis, faciliterait les enquêtes, chaque fois qu’un avion est impliqué dans un accident dans n’importe quelle partie du pays.

Le mémo portait sur le déploiement d’un outil d’enquête par le Bureau d’enquête sur les accidents (AIB). Cet outil permet à l’AIB d’enregistrer ce qui se passe dans les vols. Si, par malheur, il était nécessaire d’enquêter sur un accident ou un incident grave, cet outil l’aiderait à le faire.

“Cet achat s’élève à la somme de 707 962 854. 83, soit l’équivalent de 1 506 285,70 euros, y compris la taxe sur la valeur ajoutée de 7,5 % au taux de change de la Banque centrale de N470 pour un euro, avec une période de livraison de 11 mois”, a-t-il déclaré.

Sirika a également annoncé que le Conseil a approuvé la location de trois avions par le transporteur national du pays, appelé “Nigeria Air” pour lui permettre de commencer ses opérations à une date qui sera bientôt annoncée par le gouvernement.

“Nous avons dit dans notre dossier commercial, qui a été approuvé plus tôt, que nous commençons avec trois avions dans un premier temps, puis nous progressons. Nous aurons un mélange d’Airbus et de Boeing, car toutes les compagnies aériennes qui se développent utilisent les deux.

“Nous commencerons par des vols intérieurs, puis nous évoluerons vers des vols internationaux, puis vers des vols régionaux et intercontinentaux. Notre secteur de l’aviation est actuellement confronté à des défis, mais il s’agit d’un phénomène mondial qui ne durera pas éternellement, car l’aviation est un secteur très résilient. Nous allons certainement surmonter ces défis“, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.