Le président Buhari exhorte les dirigeants ouest-africains à organiser des élections libres et équitables

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 100

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a appelé les dirigeants d’Afrique de l’Ouest à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que les élections se déroulent dans leurs pays dans un climat de confiance, de liberté et de transparence.

Il a déclaré qu’en agissant de la sorte, la région sera à l’abri du fléau des prises de pouvoir inconstitutionnelles qui ont récemment fait leur apparition dans trois pays.

Le président Buhari a lancé cet appel à Monrovia, au Liberia, dans un message de bonne volonté adressé au gouvernement et au peuple libériens, alors qu’il se joignait à d’autres dirigeants mondiaux à l’occasion du 175e anniversaire de l’indépendance de la nation ouest-africaine.

Selon le dirigeant nigérian, la démocratie et la bonne gouvernance doivent s’enraciner sur le continent africain pour soutenir la paix, la stabilité et le développement, tandis que les dirigeants doivent redoubler d’efforts pour garantir l’irréversibilité de la démocratie.

“J’aimerais profiter de l’occasion de cet événement pour aborder une question importante qui touche trois pays de la région de la CEDEAO : le Liberia, le Nigeria et la Sierra Leone.

“Ces trois nations ont toutes des élections nationales en 2023. Au Nigeria, nous travaillons pour que les élections et leurs résultats soient libres, justes, transparents, crédibles et acceptables. Il est important et nécessaire que tous nos pays s’engagent dans cette voie, car elle est indispensable à la paix et à la stabilité dans nos pays et dans la sous-région.

“L’approfondissement de la démocratie et de la bonne gouvernance sont des antidotes essentiels pour empêcher les changements anticonstitutionnels de gouvernement, comme nous l’avons malheureusement constaté au cours des trois dernières années dans trois pays de notre sous-région. Nous devons renforcer nos efforts pour garantir l’irréversibilité de la démocratie dans notre sous-région et en Afrique”, a-t-il déclaré.

Un rôle de premier plan

Le président Buhari a profité de l’occasion pour rappeler le rôle de premier plan joué par le Nigeria, qui a permis au pays de sortir de l’insurrection fratricide des années 90, déclarant que sa présence aux célébrations souligne sa ferme conviction que les liens bilatéraux existants doivent être renforcés :

“Les contributions du Nigeria à la survie et à la sécurité du Liberia sont bien connues. La période sombre de la guerre civile dans votre pays, de 1989 à 1997, a été une période pendant laquelle le Nigeria a énormément investi pour la paix au Liberia et pour la stabilité dans le reste de la sous-région de la CEDEAO. Que ces jours sombres ne refassent jamais surface dans nos pays et notre sous-région”, a-t-il déclaré.

Le dirigeant nigérian a félicité son homologue libérien, le Dr George Weah, pour l’amour qu’il porte à son pays et la poursuite de la paix, de l’unité et du progrès, comme en témoignent les projets axés sur la population et exécutés dans le seul but d’amener le pays à de plus hauts sommets dans le cadre des ressources limitées disponibles.

Tout en exhortant le dirigeant libérien à faire davantage, il l’a assuré du soutien continu du Nigeria à cet égard :

“La politique de développement de votre Excellence lancée en 2018 ainsi que le programme d’autonomisation des jeunes récemment lancé, visant à résoudre de manière globale les problèmes de rébellion des jeunes au Liberia et visant également à sauver les jeunes défavorisés (ZOGOS dans le langage local) de la toxicomanie et d’autres formes de vices sociaux et à les transformer en membres utiles de la société libérienne, sont des politiques très appropriées pour aider les plus vulnérables.

“Permettez-moi de vous assurer, ainsi qu’à tous les Libériens, que le Nigeria, en tant que bon partenaire et allié fiable, continuera à vous soutenir dans ces efforts, dans la limite de nos ressources. Cela met en évidence la nécessité de renforcer et d’élargir les niveaux de collaboration et de coopération entre nos deux pays, tant au niveau bilatéral que multilatéral, au sein de la CEDEAO, de l’UA et de l’ONU, afin de relever de manière adéquate les défis nationaux, sous-régionaux et mondiaux communs.”

Le président du Liberia, le Dr George Weah, a remercié le président Buhari et les autres dirigeants d’Afrique de l’Ouest pour leur présence et à notre président en particulier, “merci Monsieur le Président et le bon peuple du Nigeria. Sans votre soutien, nous n’aurions pas eu la paix”.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.