Le responsble de la BAD félicite son personnel pour la notation AAA de Fitch

0 50

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwunmi Adesina, a félicité le Conseil d’administration et les membres du personnel de la banque pour la note AAA attribuée à la banque par Fitch .
M. Adesina a fait ces éloges sur son compte twitter @akin_adesina.

L’agence mondiale de notation de crédit, Fitch Ratings, a confirmé la note de crédit à long terme AAA de la Banque africaine de développement, avec une perspective stable.

Dans cette note, l’importance du mandat public de la banque, sa gouvernance et l’excellente qualité de sa gestion des risques ont été soulignées.

M. Adesina a fait valoir que cette confirmation était une forte approbation de la force financière et du profil de la BAD, engendrés par le soutien de ses actionnaires.

Entretemps, le vice-président par intérim pour les finances et directeur financier de la banque, Hassatou N’Sele, a déclaré que l’approbation de Fitch Ratings était réjouissante.

Selon lui, “cette excellente notation de crédit permet à la Banque africaine de développement de fournir des ressources financières aux pays africains à des niveaux favorables pour développer leurs économies.
“C’est extrêmement important dans le contexte actuel de hausse des taux d’intérêt et de problèmes de viabilité de la dette.”

Dans un développement connexe, le rôle de la BAD dans le façonnement du paysage mondial du développement a reçu une reconnaissance supplémentaire de la part de “Publish What You Want”, une campagne mondiale pour la transparence de l’aide et du développement.

Elle a classé le portefeuille souverain de la banque au premier rang des 50 institutions mondiales de développement.

Ce classement a été effectué dans son indice de transparence de l’aide 2022.

Forte de sa position financière solide, la banque a lancé des initiatives qui changent la donne en Afrique.

Il s’agit notamment d’aider les pays africains à se relever de la crise du COVID-19 et de s’attaquer à la crise mondiale de la sécurité alimentaire provoquée par le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Pendant que la crise alimentaire mondiale suscitait des craintes croissantes d’insécurité alimentaire en Afrique, la Banque a approuvé la création d’une Facilité africaine de production alimentaire d’urgence, dotée de 1,5 milliard de dollars.

Cette facilité est destinée à fournir à 20 millions de petits exploitants agricoles du continent des semences certifiées et un accès aux engrais agricoles.

Cela leur permettra de produire rapidement 38 millions de tonnes de nourriture.

En outre, il permettra d’augmenter la production alimentaire de 12 milliards de dollars en deux ans.

En outre, elle s’appuiera sur le succès de son programme phare Technologies for African Agricultural Transformation (TAAT).

TAAT avait permis de fournir des variétés de blé tolérantes à la chaleur à 1,8 million d’agriculteurs dans sept pays. Une quarantaine de pays ont déjà sollicité un financement auprès de la Facilité.

La BAD a également contribué à la création de la Fondation africaine pour la technologie pharmaceutique au Rwanda.

Cette fondation a pour but d’améliorer l’accès de l’Afrique à la fabrication de médicaments, de vaccins et d’autres produits pharmaceutiques.

Ces produits contribueraient à accélérer le redressement post-pandémique du continent.

Leave A Reply

Your email address will not be published.