Le président Buhari salué pour le développement considérable des infrastructures

Propos recueillis par Barth Ikiebe, Abuja

0 126

Le président Muhammadu Buhari, a été applaudi pour le développement massif des infrastructures actuellement en cours dans le pays.

Le directeur général de la Commission de réglementation des concessions d’infrastructure (ICRC), M. Michael Joe Ohiani, a fait ces éloges lors d’une interview exclusive avec les journalistes à Abuja.

M. Ohiani, récemment confirmé par le Sénat pour un mandat de cinq ans, a indiqué que l’administration Buhari avait très bien réussi à financer les infrastructures.

Il a déclaré : “Si vous remarquez, tout le monde félicite le président et les membres de son cabinet pour leur initiative louable en matière de développement des infrastructures”.

M. Ohiani a expliqué que “Au fil des ans, l’un des problèmes auxquels nous sommes confrontés est la planification adéquate, contrairement à nos pairs en Malaisie, en Inde et à Singapour, nous avons commencé avec eux avec notre premier, deuxième et troisième plan de développement, mais la question du plan de développement a été abandonnée pendant l’ère militaire, et ces pays nous ont laissé derrière.

” Sans plan de développement pour prévoir ce que vous devez faire, comment attirer les investissements, vous ne serez pas en mesure d’accroître votre stock d’infrastructures. “

Combler le déficit d’infrastructures

Le nouveau DG du CICR a déclaré que l’administration actuelle a vu la nécessité de revenir en arrière en lançant récemment la révision du plan directeur national intégré des infrastructures, appelé NIMP 2022. Ce plan indique les investissements nécessaires au cours des 23 prochaines années – de 2020 à 2045 – pour combler le déficit d’infrastructures.

“Les besoins s’élèvent à 2,3 trillions de dollars et le gouvernement envisage de faire participer le secteur privé pour financer ce déficit. À cet égard, beaucoup de choses ont été faites, en prenant en considération le port en eau profonde de Lekki qui sera bientôt terminé avant la fin de cette année et deviendra pleinement opérationnel”, a-t-il précisé.

M. Michael Ohiani a également félicité tous les ministres pour leurs diverses initiatives visant à exploiter les investissements du secteur public, pour un développement économique global.

Il a indiqué : “Nous avons le Highway Development and Management Initiative Scheme, HDMI, qui vise à attirer 134 trillions de dollars dans le développement des routes, environ 12 corridors routiers ont été désignés dans le cadre de cette première phase comme une phase pilote traversant les six zones géopolitiques”.

M. Ohiani a déclaré : “Je peux vous dire en toute confiance que mercredi dernier, nous avons conclu les négociations avec les investisseurs potentiels. Nous n’avons pas encore de détails tant que la transaction n’est pas scellée.

“Récemment, nous avons signé la concession du port d’Onitsha pour ouvrir un axe sur le flanc est afin de désengorger le port de Lagos. Nous envisageons également d’ouvrir le port de Lokoja et de Baro River.”

Le patron du CICR a remercié le président Muhammadu Buhari et l’Assemblée nationale de lui avoir donné l’occasion de servir, en déclarant : “J’aimerais travailler en équipe avec mon personnel en prenant Messi comme exemple, aussi bon soit-il, il ne peut pas tenir ses promesses s’il ne travaille pas en équipe. Nous allons donc travailler en équipe pour faire en sorte que les dividendes du PPP arrivent aux portes du Nigeria.

“Nous voulons accroître la participation du secteur privé au développement des infrastructures.”

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.